Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 16:57

http://ts2.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1266355414729&id=8a238f3b967975ff50c01ac3acf23903                          http://ts2.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1366247944749&id=dd6f9be4dfbd85bccd3dc0fd837c4a95

Pour la première fois, les tunisiens vivent le 7 novembre, les jours qui le précèdent et ceux qui le suivent sans Ben Ali, sans ses photos partout, sans les lèches bottes mauves qui vantent le miracle mensonger du changement, sans leurs cache-col qui ont transformé la Tunisie verte en Tunisie mauve, sans sa femme au visage de momie, sans... sans...

Quand je me souviens de son visage, je revois son sourire énigmatique, trop discret et à peine perceptible qui se dessine sur ses lèvres quand il parle ou salue la foule. Intiguée, j'ai toujours voulu le comprendre. En scrutant ses lèvres et son visage, j'essayais de lire ses propfondeurs... Et tantôt il me semblait se parler et tantot il me semblait parler aux autres: Je ne suis pas ce que vous croyez... Je suis pas ce que je montre... Je suis entrain de mentir aux gens et ils sont des imbéciles puisqu'ils m'écoutent et me croient... Je vous ai eu... Je suis rien... je suis pourtant président. Je le suis... Qui l'aurait cru... Je le suis... Oui, je le suis...

Et souvent, ce sourire jaillit quand il parle des acquis du changement, de la démocratie et de la cause palestinienne. Ce que j'en déduis, sans être spécialiste en physionomie ni en psychologie, c'est d'abord qu'il est conscient de ses manèges et mensonges et qu'il n'est pas le psychopathe qui ment et croit son mensonge. Non, il ment et sait qu'il ment. Il joue, donc, son rôle. Il le sait et ne se sent pas coupable. Bien plus, il est fier de lui même et cela transparait à l'instant où le sourire dont je parle devient plus perceptible et à cet instant, on voit sa tête basculer légèrement vers la gauche avec un léger mouvement du cou. Un être hypocrite, rusé, et sadique aussi, du fait qu'il se plait à jouir de sa situation au détriment du peuple qu'il prend à la légère et qu'il a maté par son infrastructure policière.

Pourtant , je pense qu'il souffre au fond d'un sentiment d'infériorité qu'on peut lire, d'ailleurs, à travers le regard ferme, dissimulé, les yeux enfoncés et dans les traits, combien généreux, mais froids et crispés quon voit dans la célèbre photo accrochée partout et qu'on remarque, à travers son attitude d'élève craintif, face à Bush lors de sa visite aux Usa.  Et c'est, peut-être, ce sentiment  qu'a dû capter sa future rude femme Leila avant qu'elle ne frappe à la porte de son coeur qui l'a menée vers la caverne d'Ali Baba et vers le royaume de Carthage!

Aujourd'hui, après la révolution,  je me demande ce qu'il se dit en regardant le miroir et ce qu'il lui dit.  

http://ts3.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1336861534614&id=78bea27de0e0ae85020f220fcb44481d    Samia Lamine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

 169 500 (Dernière mise à jour:14/ 03/ 2017.)

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)