Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 12:35

                                                                                                                         








 La journée internationale d'AL QUDS (Jérusalem)- le 18/09/09.
 

                    

لأجلك يا مدينة الصلاة أصلي                             

لأجلك يا بهية المساكن

يا زهرة المدائن يا قدس

يا مدينة الصلاة أصلي

عيوننا اليك ترحل كل يوم

تدور في اروقة المعابد

تعانق الكنائس القديمة

وتمسح الحزن عن المساجد

يا ليلة الإسراء, يا درب من مَروا الى السماء

عيوننا اليك ترحل كل يوم, وانني أصلي

الطفل في المغارة, وأمه مريم وجهان يبكيان…يبكيان,

لأجل من تشرَّدوا

لأجل اطفال بلا منازل

لأجل من دافع واستُشهد في المداخل

واستشهد السلام في وطن السلام

وسقط العدل على المداخل

حين هوت مدينة القدس

تراجع الحب وفي قلوب الدنيا استوطنت الحرب

الطفل في المغارة

وأمه مريم وجهان يبكيان… وانني أصلي

الغضب الساطع آتٍ وأنا كلي ايمان

الغضب الساطع آتٍ سأمر على الأحزان

من كل طريق آتٍ بجياد الرهبة آتٍ

وكوجه الله الغامر آتٍ آتٍ آتٍ

 

لن يقفل باب مدينتنا فأنا ذاهبةٌ لأصلي

سأدقّ على الأبواب وسأفتحها الأبواب

وستغسل يا نهر الأردن وجهي بمياه قدسية

وستمحو يا نهر الأردن أثار القدم الهمجيه

والغضب الساطع آتٍ بجياد الرهبة آتٍ

وسيهزم وجه القوّة سيهزم وجه القوّة

البيت لنا والقدس لنا

وبأيدينا سنُعيد بهاء القدس

بأيدينا للقدس سلام آتٍ

آتٍ آتٍ آتٍ


Chanson écrite et mise en musique par le frères Rahabani et chantée par FEYROUZ.

Cliquez sur ce lien pour lire la traduction du poème par Samia LAMINE:

LA FLEUR DES VILLES ou LA VILLE DE LA PRIERE

RAHABANI/ FEYROUZ
NB: Ecrit et composé par les frères Rahabani
Le texte traduit  ençais sera posté plus tard.

Partager cet article
Repost0
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 16:15

 




 De T'avoir Aimée

 

 

De t'avoir aimée, aimée comme un fou

Aimée a genoux, bien plus que debout

À n'en plus dormir, à n'en plus manger

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

De t'avoir aimée, de l'âme et des yeux

À en oublier, jusqu'au nom de Dieu

Pour ne plus avoir, qu'un nom à crier

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

Reste que ma voix, sans écho soudain

Restent que mes doigts, qui n'agrippent rien

Reste que ma peau, qui cherche tes mains

Et surtout la peur, de t'aimer encore

Demain presque mort

 

De t'avoir aimée, aimée de douleur

À m'en déchirer le ventre et le cœur

Jusqu'à en mourir, jusqu'à m'en damner

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

Ne me reste plus

Qu'un amour que tu

Viens d'écarteler

            

                                                              Charles AZNAVOUR..


Partager cet article
Repost0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 17:15






J’ai voulu rendre hommage à Mickael Jackson bien que je n’aie jamais été de ses fans. Mais, sa fin tragique après sa gloire, 

m’a secouée comme elle a choqué le monde entier d’autant plus qu’il n’avait que 50 ans ET qu’il est une célébrité qui a marqué l’histoire de la chanson et du music-show.

Sa mort brusque a poussé plus d’un à méditer sur la carrière et le sort du phénomène siècle Mickael Jackson.

 

LE MTYTHE MICKAEL JACKSON :

 

Comme beaucoup de stars, Mickael Jackson est devenu un mythe que les jeunes adorent et auquel ils s’identifient et l’imitent en tout : ses gestes, son habillement, son comportement, son style musical, ses clips , ses idées …

Cet artiste colossal est devenu un modèle à suivre tant il était polyvalent : chanteur, compositeur, danseur, chorégraphe, décorateur, acteur …

Il est devenu un idéal dans une époque où les valeurs humaines et la sensibilité sont  sur les bancs des accusés.

En effet, en ce siècle de la techno, cet artiste qui a mené une vie dure, depuis son enfance, s’est montré sensible aux injustices, au racisme et à toutes les formes de souffrances que l’homme puisse connaître. Ses chansons en font échos et ses actions aussi.

Ainsi, on l’a vu chanté pour la liberté, l’égalité …et agir pour des œuvres de bienfaisance et de charité privilégiant  les enfants et l’enfance.

De ce fait, en lui, les jeunes ont trouvé ce qui leur ressemble : la modernité ayant encore une âme !

 

LA FIN TRAGIQUE  DU ROI MYSTERIEUX :

 

La dernière décennie de sa vie a été marquée par beaucoup d’évènements fâcheux qui auraient eu un grand effet sur son état d’âme et sa psychologie et auraient accéléré sa fin : les dettes, les procès, l’échec de certains albums, les rumeurs…

 

Si la question des dettes et des échecs ne constituent en aucune façon une particularité de la vie de notre artiste ni encore les rumeurs , celle qui a circulé autour de Jackson qui serait mort musulman mérite qu’on s’y arrête.

En effet, M.Jackson se serait converti à l’islam il y a quelques années sous l’influence de son frère Jermaine et son ami  Youssef  Islam (Cat Stevens) et aurait reçu la bénédiction d’un Imam musulman après sa « chahada » condition sine qua none pour que tout musulman puisse se considérer et être considéré en tant que tel. Il  aurait adopté un prénom proche du sien et qui est celui du prophète « Mikaeel » et aurait préparé une chanson qui serait la plus grande preuve de sa conversion s’il se confirmait qu’elle est sienne ; il s’agit de « GIVE THANKS TO ALLAH » que certains mettent en doute et l'attribuent à Zain Bhikha ou à Youssef Islam (Cat Stevens).

 

 

 

 

  
Give thanks to Allah,

For the moon and the stars

Praise Him all day for what it and what was

Take hold of your "Iman"

Don't give in to "Shaitan"

Oh you who believe please give thanks to Allah.

Allahu Gafur, Allahu Rahim, Allahu Yuhib-ul-Muhsinin,

Wa Khalikuna, Wa Razikuna, Wahua Alla Kulli Shai-in Kadir

 

 

Allah is Gafur, Allah is Rahim,

Allah is the one who loves the Mohsinin,

  He is a creater, He is a sustainer

And He is the one who has power over all.

 

 

 Depuis hier, j'écoute cette chanson de Mickael Jackson que je viens de découvrir.

Et j'y trouve le cœur et l’ âme d’un mystique. J’y trouve  un souffle imprégné par le « Nasheed » (chant religieux) ou le « tajwiid » (lecture du coran).

J’y trouve ,aussi, la voix d'un ange venu du ciel pour insuffler une révélation au monde où le mal règne.

Quant aux paroles, elles me rappellent le contenu de la sourate  "Al fatiha" qui commence par "al hamdou lillahi" ( remercions ALLAH), traduite dans le titre de la chanson par "Give thanks to Allah" , et les noms d’Allah « asma ou laahi il housna. » (al ghafour, arrahim, al khalkou, arrazik, al kaadir, al mouhib...)

Aussi, il serait bon d’attirer l’attention sur les trois verbes à l’impératif qui s’adressent à l’auditeur pour l’exhorter à être un bon musulman « praise him… » (Priez –le…), « take hold of your Iman » (maintenez votre foi) et (« don’t give to sahitan » (ne vous laissez pas entrainer par le diable).  

 

 

Le mystère a entouré la mort de MJ ( 2autopsies, des funérailles supprimées, des témoignages, des enquêtes….) fait de sa mort précoce, suite à un arrêt cardiaque, quoique possible naturellement vu le stress vécu par l’artiste depuis des années et les traitements médicaux auquel son corps aurait réagi, une énigme que seul lui peut éclairer. Mais il est mort avec son secret !

 

 Le temps mettrait-il fin à cette énigme, Mickael Jackson??? Serait-il réellement mort musulman ? « Give thanks to Allah », était-elle sa chanson ? Pourquoi avait-il déclaré que les concerts de Londres seraient les derniers ? Allait-il exiler la scène ?

 

Surement la vie et la mort de Mickael tiendront le souffle des écrivains et journalistes pendant un long temps, qu’ils soient défenseurs ou détracteurs de l’artiste défunt.

 

Quoiqu’il en soit, le mythe de Mickael Jackson demeurera encore pour des générations !

 

BREF, finalement, je ne peux dire que SON ÄME REPOSE EN PAIX ! ALLAH YARHAMOU !

 

 

LAMINE SAMIA. (le samedi 4 juin 2009)

 
YAHOO ACTUALITES:


http://fr.news.yahoo.com/3/20090703/tcu-musique-jackson-sedatif-839b412_1.html

 

http://fr.news.yahoo.com/fc/michael-jackson.html

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 20:49




Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie le visage et l'on oublie la voix
Le coeur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
L'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
Avec le temps tout s'évanouit

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Même les plus chouettes souv'nirs ça t'as une de ces gueules
A la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
Le samedi soir quand la tendresse s'en va toute seule

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
L'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
L'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
On oublie les passions et l'on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s'en va
Et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l'on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment... avec le temps... on n'aime plus

Partager cet article
Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 12:20







LES YEUX D'ELSA

Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire 
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoireہ

L'ombre des oiseaux c'est l'océan troublé 
Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent 
L'été taille la nue au tablier des anges 
Le ciel n'est jamais bleu comme il l'est sur les blés 

Les vents chassent en vain les chagrins de l'azur
Tes yeux plus clairs que lui lorsqu'une larme y luit 
Tes yeux rendent jaloux le ciel d'après la pluie 
Le verre n'est jamais si bleu qu'à sa brisure 

Mère des Sept douleurs ô lumière mouillée 
Sept glaives ont percé le prisme des couleurs 
Le jour est plus poignant qui point entre les pleurs 
L'iris troué de noir plus bleu d'être endeuillé 

Tes yeux dans le malheur ouvrent la double brèche 
Par où se reproduit le miracle des Rois 
Lorsque le coeur battant ils virent tous les trois 
Le manteau de Marie accroché dans la crèche 

Une bouche suffit au mois de Mai des mots 
Pour toutes les chansons et pour tous les hélas 
Trop peu d'un firmament pour des millions d'astres 
Il leur fallait tes yeux et leurs secrets gémeaux 

L'enfant accaparé par les belles images
Ecarquille les siens moins démesurément 
Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens 
On dirait que l'averse ouvre des fleurs sauvages 

Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où 
Des insectes défont leurs amours violentes 
Je suis pris au filet des étoiles filantes 
Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d'août 

J'ai retiré ce radium de la pechblende 
Et j'ai brûlé mes doigts à ce feu défendu 
O paradis cent fois retrouvé reperdu 
Tes yeux sont mon Pérou ma Golconde mes Indes 

Il advint qu'un beau soir l'univers se brisa 
Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent 
Moi je voyais briller au-dessus de la mer 
Les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa


Partager cet article
Repost0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 19:04

                                                                                                                                                                                            
                                                                                              

 

                       Marcel   KALIFA.                                                                                                                                                           











                                                                                      
                                                                                       M.Darwich.

 
                                        

OMMII.


A MA MERE. (1966)

 

J’ai la nostalgie du pain de ma mère

Et du café de ma mère

Et de la caresse de ma mère

Et, en moi, grandit l’enfance

Jour après jour

Et  j’adore ma vie car

Si je mourais,

J’aurais honte des larmes de ma mère !

***

 

Fais de moi, si je revenais, un jour,

Un fard pour tes paupières

Et couvre mes os avec l’herbe

Baptisée par la pureté de tes talons

Et attache-moi

Avec une mèche de tes cheveux

Avec un fil  délié du pan de ta robe…

Peut être deviendrais-je un dieu,

Un dieu je deviendrais,

Si j’atteignais le fond de ton cœur !

 

 

Fais de moi, si je revenais, un jour,

Un combustible dans ta fournaise enflammée

Et une corde à linge sur la terrasse de ta maison

Car, je ne puis tenir debout

Sans la prière de ta journée…

 

J’ai vieilli… Rends-moi, donc, les étoiles de l’enfance

Pour que je partage

Avec les oiselets

Le chemin du retour

Au nid de ton attente !

 

Samia Lamine©2009.

 

Le texte original écrit en arabe par Mahmoud Darwich en 1966, chanté par Marcel Khalifa et traduit de l’arabe par Lamine Samia pour les lecteurs de son blog.

 

إلى أمي

 

أحنّ إلى خبز أمي

وقهوة أمي

ولمسةِ أمي...

وتكبر فيّ الطفولة ُ

يوما على صدر يوم

وأعشق عمري، لأني

إذا متّ

أخجل من دمع أمي

***

خذيني، إذا عدت يوما

وشاحا لهُدبكِ

وغطـّي عظامي بعشبٍ

تـَعـَمّـد من طـُهر كعبكِ

وشدّي وثاقي...

بخصلة شـَعرٍ...

بخيطٍ يلوّح في ذيل ثوبكِ...

عساي أصير إلها

إلها أصير...

ادا لمست قرار قلبك

 

ضعيني، إذا ما رجعتُ

وقودا بتنور ناركِ

وحبلَ غسيل على سطح داركِ

لأني فقدت الوقوف

بدون صلاة نهارك...

هرمتُ، فرُدّي نجوم الطفولةِ

حتى أشاركَ

صغارَ العصافير

دربَ الرجوع...

لِعشّ انتظارك...

 

محمود درويش

 (1966)


 

1) Mahmoud Darwich est un poète né en 1941 à Al-Birwah, en Galilée, en Palestine sous mandat britannique . Après 1948, le village fut rasé entièrement et la famille Darwich s’enfuit au Liban, où elle resta un an, avant de rentrer clandestinement à la terre natale occupée où elle découvre que leur village a été remplacé par une colonie juive. La famille s’installe alors à Dair Al-Assad.

Les réfugiés fuyant la terreur dans  leur village en 1948.

Le poète a été emprisonné plusieurs fois dans sa vie, est assigné à résidence à Haïfa  et puis il se résout à l’exil : Liban, Egypte, Tunisie et France. Il meurt en exil LE 9 aout 2008 mais sera enterré en Palestine à El Qods mais non dans son village natal occupé.

 

 


2) Marcel Khalifa,
chrétien maronite, est né en 1950 à Amchit, un petit village sur la Côte au nord de Beyrouth. Son grand-père était pêcheur et joueur de flute. Il vécut parmi les pêcheurs, les paysans et les tsiganes, dans une ambiance à la fois musulmane et chrétienne :

« J'avais l'habitude d'aller à l'église et d'écouter de la musique chrétienne, ainsi que des récitations islamiques du Coran. Au Liban, nous avions un mariage des cultures islamique et chrétienne. Cela m'a beaucoup aidé à former ma prise de conscience musicale. » disait –il.

 

 

 « Avec adresse et habileté Marcel Khalifa crée un univers étrange où les notes pleurent un peuple et les cordes racontent son histoire. Car l’histoire de la Palestine, Marcel Khalifa l’a relatée pendant trente ans. Cet artiste engagé, qui chantait depuis ses débuts pour la souffrance des Palestiniens sous l'occupation et les Libanais pendant la guerre, mais également pour l'amour et la paix dans le monde, est aussi un luthiste hors pair. »* (Mohamed Jarroudi.)  link

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 22:49





Il pleure dans mon coeur

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !

VERLAINE.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:35


JE VOUS INVITE A ECOUTER CETTE CHANSON QUE J'AIME BEAUCOUP ET QUI ME SEMBLE UNE DES PLUS EMOUVANTE DE LA CHANSON FRANCAISE.

Désormais...





Désormais
On ne nous verra plus ensemble
Désormais
Mon coeur vivra sous les décombres
De ce monde qui nous ressemble
Et que le temps a dévasté
Désormais
Ma voix ne dira plus je t'aime
Désormais
Moi qui voulais être ton ombre
Je serai l'ombre de moi-même
Ma main de ta main séparée



Refrain

Jamais plus
Nous ne mordrons au même fruit
Ne dormirons au même lit
Ne referons les mêmes gestes
Jamais plus
Ne connaîtrons la même peur
De voir s'enfuir notre bonheur
Et du reste désormais


Désormais
Les gens nous verrons l'un sans l'autre
Désormais
Nous changerons nos habitudes
Et ces mots que je croyais nôtres
Tu les diras dans d'autres bras
Désormais
Je garderai ma porte close
Désormais
Enfermé dans ma solitude
Je traînerai parmi les choses
Qui parleront toujours de toi

 

Refrain

Jamais plus
Nous ne mordrons au même fruit
Ne dormirons au même lit
Ne referons les mêmes gestes
Jamais plus
Ne connaîtrons la même peur
De voir s'enfuir notre bonheur
Et du reste désormais

On ne nous verra plus ensemble

On ne nous verra plus ensemble

Partager cet article
Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 14:51




Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
É panouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abimé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert, Paroles

Partager cet article
Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 08:42






La Femme est l'avenir de l'homme.


Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme


Entre l'ancien et le nouveau
Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible
Dans les hommes qui font les lois
Si les uns chantent par ma voix
D'autres décrètent par la bible


Le poète a toujours raison
Qui détruit l'ancienne oraison
L'image d'Eve et de la pomme
Face aux vieilles malédictions
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme


Pour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du moyen âge
Vos siècles d'infini servage
Pèsent encor lourd sur la terre


Le poète a toujours raison
Qui annonce la floraison
D'autres amours en son royaume
Remet à l'endroit la chanson
Et déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme


Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D'une manière irréversible


Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme


Jean Ferrat.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

212 559    (Dernière mise à jour: 23.04. 2019)

Recherche


compteur gratuit

Archives

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)