Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 17:28

 

 

 REVES ENCHAINES.

 

 

 

aterre Le ciel bitumé de janvier

Écrase les rêves de la ville

 

L’œil d’un arbre géant regarde son nombril…

ET

Ses racines intestines s’affinent et s’enroulent sur une bobine

 

Alors pleure un œillet

Enchainé

Aveugle sourd et muet

 

Et la boue…

Le verre qui boit les larmes de la moue.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 11:02

 

                                                                                                                     mort.jpg

naissance.jpg                                                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                                                                             

La Naissance d’un mort.

 

 

X aux lignes croisées  

Accolant un Y aux triplées  

Noyés dans la terre mouillée  

Alors, un ver nu nait

 

 

Un  cri aigu est entendu

Cri de sagesse OU de détresse

On n’a jamais su.

 

 

ADN baigné dans l’histoire

Le ver étrenne déjà un vers noir :

Je suis le plus beau cadeau  

Qu’on puisse offrir au tombeau  

Que mes clones, mes sosies  

Viendront déguster avec appétit.

 

 

Samia Lamine©2009

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 12:12

CLIVAGE.




 






Le  vaisseau siffle et fend  les vagues

Le vent vocifère et le navire virevolte 

Tranché par la fureur de la foudre survoltée

Comme une voie ferrée dont les rails divergeraient en V

Une épave dévie vers la ville viciée aux murs élevés

L’autre vogue libre vers l’île des Lettres de l’alphabet 


   

O voûte concave océan et végétaux verts 

              

U oeuf dévoué humant le souffle des vers             

 

A amour aspirant à la paix dans l’égalité

 

E palmier géant résistant fier de sa dignité

 

I  phénix éblouissant jaillissant de l’obscurité

Samia Lamine©2009

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 13:22



                                                                 LA VOIX DE LA POESIE.




Voix   frémissant de beaux  jours                       

Palpitant de rêves et d’amours

Voix  née dans les quartiers et les rues

Miroir de la boue et des moues

Voix  tenant l’espace par tous les bouts

Et  distillant le temps goutte à goutte

 

Beauté des sens et des émois

Rimée rythmée ou libérée

Toile de mille couleurs tracée

Messages chauds dans une bouteille

Chants sons  fredonnés dans une oreille

Vers panseur de l’esprit et du cœur

Battant de l’homme et de l’univers

 

Mat  malmené par le vent et par la mer

Ta voile gonflée prélude de beaux accords

Demain sera l’éclaircie après la pluie

Les mots survivants jetteront l’ancre salutaire

Et la  fugue folle de la vie sombrera dans l’oubli

 

Oh ! Voix  sempiternelle

Ame de l’humanité éternelle

Samia Lamine©2009

Partager cet article
Repost0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 09:09







 

 Jusqu’à la lisière de l’infini.

 

 

Ce soir 

J’irai très loin  pour te chercher

Au bord des flots venus mourir à mes pieds

Au bord de l’air marin salé envolé

 

Ce soir

J’irai te chercher dans le ciel illimité    

Au bout de l’horizon obscurci déserté

Dans les nues noires emportées

Dans les rues désertes abandonnées

Dans le désert et son immensité

Au bout du mirage et de son reflet

 

Ce soir

J’irai très loin pour te trouver

Oh étoile des rêves évanouis avérés 

Etoile des ailes blessées assurées

Etoile révélée en une aube éclairée

 

Ce soir et toutes les soirées

Je te chercherai sans me lasser

Où que tu sois Oh étoile voilée

Je te poursuivrai sans me lasser

 

Sans me lasser  je te poursuivrai

Je marcherai à pied je marcherai

Jusqu’à ce que la  mort vienne

Et que mes rêves s’éteignent.

 

Samia Lamine©2009





Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 23:41




LOIN DE TOI.



 

Loin de toi, chéri, mon cœur gémit et pleure.

Loin de toi, mon âme égarée se meurt

Comme une terre desséchée sans pluie

Loin de toi, ami, mon sourire sombre dans la nuit

Nid des rapaces aux aguets inassouvis.

 

Loin de toi, Amour, l’arc en ciel est sans couleur

Les parfums sans odeurs et les jours douleurs

La vie morose, les roses fanées

La vie  inerte, le mouvement paralysé

Loin de toi, mon petit, les rêves sont noyés

Les mots étranglés et plus de pensées.

Samia Lamine©2008

Partager cet article
Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 22:35


                                                                                                                                            
                                                
              Spleen.                                   

                     







Longue nuit où le silence ensilé anéantit

Mots des maux qu’on éteint comme une bougie

Envolement d’ailes enfouies qu’on abolit

Rêves brisés sur les noirs récifs assoupis

Désert sans mirage sans senteur sans mélodie

Ciel lourd qui s’abat sur l’aura du jour qui luit

Gouffre sans fond qui s'ouvre au fond de la nuit

 

Samia Lamine©2009

Partager cet article
Repost0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 00:00


SOLITUDE.


Les murs

blancheur de neige

REGARGENT


Silence de glace
Paroles muettes
Lumière noire
Fraîcheur sèche
Chaleur froide
Vie morte

                                                   ‎00h00

Samia Lamine©2006


Partager cet article
Repost0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 22:09



MES MOTS.

Je transplante les racines
De mon rosier
Dans ma Page
Assoiffée.

Je l’arrose avec les images
Soufflées
Nées dans ma poitrine
Gonflées.

Bourgeons nus
Naissent
Roses avec épines
Poussent 
Reflets des maux
De la terre.

Fragrance des mots
De mon amour
Rythme
De tant de merveilles
ET
De tant de misères :

 
La foule et chaque homme
L’espérance ou les peurs
Les rires ou les pleurs
La graine et l’univers
Et leur mystère
La beauté ou la laideur
L’ici et l’ailleurs.


Les mots
Souffle
De l’air
La terre
Et l’eau

O
h

L
e
s


M
o
t
s

D
e
b
o
u
t
!



Samia Lamine©2008

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 20:48




TRAVERSEE.



 



On a enseveli mon rêve dans les dunes

On a éjecté mon âme dans les brumes

On a brûlé mon cœur dans la cheminée

On a effacé mon nom de la destinée

L’ombre de mon ombre regarde le vide glacé

Et prend les mots pour une traversée

Elle a navigué des siècles pour se créer

Elle  sonde le rivage de la langue pour s’inventer

Je trouve le phénix sur l’arbre de la parole rimée

J’ y dépose le chant de tous les cœurs rebelles

Qui, de leurs ailes voleront colombes dans le ciel

Ou aigles délivreurs des poitrines harassées

 Ma bouche depuis des siècles obstruée s’ouvre grenadier.


   Samia Lamine © 2008

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

212 559    (Dernière mise à jour: 23.04. 2019)

Recherche


compteur gratuit

Archives

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)