Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 22:30

 La langue arabe à l'honneur...à l'ONU.

link 

 

(MAP- 17/12/2010)

New York (Nations Unies) - La diversité, la richesse et la beauté de la langue arabe ont été célébrées, mercredi au siège de l'ONU, dans le cadre de la "Journée des langues à l'ONU", un évènement destiné à promouvoir le multilinguisme et la diversité culturelle ainsi que l'égalité de toutes les langues officielles au sein de l'Organisation mondiale.
Le siège de l'ONU
 
A cet effet, une foire a été organisée pour de mettre en exergue les diverses caractéristiques de la calligraphie, la littérature et de la langue arabe, promulguée comme sixième langue officielle de l'ONU le 18 décembre 1973.

Cette journée célébrant la langue arabe survient après cinq évènements similaires consacrés au français (20 mars), l'anglais (23 avril), le russe (6 juin), l'espagnol (12 octobre) et au chinois (12 novembre).

Intervenant à cette occasion, le coordinateur pour la formation et le contrôle de qualité du service de traduction arabe, Moncef Majbri, a souligné la flexibilité de la langue arabe et sa capacité "de créer de nouveaux mots pour de nouveaux concepts modernes et de nos jours".

"L'arabe classique remplit le même rôle que le latin pour l'Europe, pour les 22 pays arabes qui ont tous leurs dialectes nationaux", a-t-il expliqué.

La Journée des langues, qui cherche à améliorer la prise de conscience et le respect de l'histoire des six langues officielles de l'ONU, s'inscrit dans le cadre de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque 21 février
 
SOURCE DE L'article: link
 
 A SI MONCEF MAJBRI:
 
 Monsieur Moncef MAJBRI évoque dans son intervention la flexibilité de la langue arabe et sa capacité à évoluer puis, il rappelle que notre langue "joue le même role que le latin en Europe".
Quel paradoxe!
QUAND on voit la langue arabe honorée par l'organistaion où il occupe un poste important, c'est la preuve qu'elle est vivante et non morte comme le latin.
Samia Lamine
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 21:47

 

 

La lutte contre le terrorisme, l'islamophobie et l'impérialisme mondial.

 

 

Aujourd’hui, ce qu'on appelle "la lutte contre le terrorisme" et synonyme d'islamophobie. Elle est née suite à la chute de l'Urss planifiée en vue d'avoir la main mise sur l'orient dans sa totalité par le biais de l'état sioniste implanté au cœur du monde musulman et a été renforcée et déclarée ouvertement après le 11 septembre suite au discours de Bush et son célèbre « lapsus » sur  les croisades.

 

 

Pour ce qui est des actes terroristes dans les mosquées et églises, elles ne peuvent, à mon avis, être des actions commises par un bon musulman aussi extrémiste qu'il soit car, d’abord, le bon musulman ne peut accomplir de tels actes avec sang froid. De plus, nous savons qu'en Irak, des américains accomplissent des attentats à la voiture piégée par télécommande et que la commande est le plus souvent donnée à un enfant qui la prend la croyant un jouet. Bien sur, l'enfant disparait avec la voiture et l'acte est attribué aux musulmans terroristes pour montrer leur  pseudo "sauvagerie "et "division". Ce que j'avance est, certes un témoignage obtenu par oui dire mais sa crédibilité n'est pas impossible d’autant plus qu’il a été rapporté par un témoin en Irak.

 

Quant  à la supposée division entre musulman, elle est fausse. Elle, aussi, est commanditée par les politiciens impérialistes et par les médias occidentaux pro sionistes et est renforcée par les pouvoirs pacifistes dans le  monde arabe qui tiennent aux trônes plus qu'à la terre et à notre existence que nous sentons menacée par cette anarchie dans la région et dans le monde. Personnellement, dans mon pays, je n'ai entendu parler de différences entre sunnite et chiite que ces dernières décennies notamment sous la dynastie des Bush. Donc, ce phénomène est une création, inspirée de l'Histoire passée (rivalités Persans et arabes), certes, mais mise au service du plan occidental ussioniste en vue de la réalisation du projet du " Grand Moyen Orient" annoncé par Bush W et qui a échoué sous l'effet de la résistance irakienne depuis 2003 et complètement déjoué grâce à la résistance libanaise en  2006. Et la carte qu'on joue maintenant est, justement, celle de l'Iran redouté mais le grand joker est une carte invisible : La destruction pacifique grâce aux programmes de l'enseignement imposés en contre partie de l'aide bancaire aux régimes en besoin et par l'infiltration des mafias de la drogue dans la société, des évangélistes et autres sectes dont le but unique est de polluer le fondement de la société musulmane et la mener vers la décadence qui garantirait, selon eux, au fil des années l'acceptation de l'entité sioniste.

 

 

Tous ces manèges stratégiques sans scrupules ont commencé juste après la deuxième guerre mondiale. Ils ont réussi à  préparer la déstabilisation du moyen orient, ils ont détruit le bloc Est, inscrit maintenant dans la mondialisation, et entendent exterminer les musulmans comme les indiens si ce n’est par les bombes, ils le feraient culturellement et inellectuellement par l’effacement de l’identité qui serait une conséquence de la mondialisation comme partout dans le monde ou/ et par la carte joker évoquée plus haut. Mais après ?  Le bloc ussioniste s’affrontera  à mon avis. Les alliés d’aujourd’hui  s’autodétruiront-ils ? En tout cas, je pense que les sionistes sont ceux qui ceux qui mènent la barque du monde actuel et que leur machiavélisme ne pourra être arrêté que si toutes les forces humanistes et honnêtes dans le monde s’unissent dans le but de sauver la planète menacée. Mais avant, il faut que tout le monde, surtout les arabes et les musulmans, soit conscient du danger dans lequel vit le monde actuel et de la nécessité de la résistance sous toutes ses formes. Encore faut-il ne plus ridiculiser ce qui s’appelle la théorie du complot et surtout ne pas accuser de délire de persécution car les faits parlent et dit que l'impérialisme mondial est bel bien un terrorisme planifié et prémidité. 

 

SAMIA Lamine.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 13:09

 

aidMOUTON

 

L'AID el Kébir, c'est une fête musulmane qui commémore la soumission d'Abraham à Dieu. En effet, Abraham a accepté sous l'ordre de Dieu d'égorger son fils Ismael mais au dernier moment, Dieu a envoyé l'archange Gabriel avec un mouton en rançon à l'âme d'Ismael.


                                           

 

                                                aid_el_kebir.jpg

 

Le récit coranique sur le Sacrifice D'Abraham:

(Sourate YASSINE, XXXVII, versets 102 à 107)


 

 Abraham dit :
"
Seigneur, fais-moi don d'une (progéniture) d'entre les vertueux"
"Nous lui fîmes donc la bonne annonce d'un garçon (Ismaël) longanime".
"Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, (Ibrahim) dit : "Ô! Mon fils, je me vois en songe entrain de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses". Ismaël dit : "Ô ! Mon père, fais ce qui t'est commandé : tu me trouveras, s'il plait à Allah, du nombre des endurants".
"Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d' Allah) et qu' il l'eut jeté sur le front",
"Voila que nous l'appelâmes : "Ibrahim ! ""
"Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants".
"C'était là certes l'épreuve manifeste".
"Et nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse. Et nous perpétuâmes son renom dans la prospérité".

 

 

abrahm.jpgNB:

Dans le judaisme et le christianisme, c'est Isaac qui devait être immolé.

 

Samia Lamine.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:46
nasser                                            ناصر             
                           

 

 

Jamel Abdel Nasser est né le 15/01/1918 ; Mort le 28 septembre 1970. Héros de la guerre de 1948 contre Israël, le colonel Gamal Abd el-Nasser renverse en 1952 le roi Farouk 1er et proclame la République. Il projette alors de moderniser l'Egypte: centralisation de l'état, nationalisation de l'industrie, réformes agraires... Des projets de travaux publics fleurissent, comme le barrage d' Assouan, véritable symbole du prestige égyptien. Avec la nationalisation du canal de Suez en 1956 et une résolution de la la crise économique à son pays, son projet unionniste, sa persistance dans le combat d'Israel, Nasser - est alors perçu par le monde arabe comme un héros.

En 1967,la guerre des 6 jours est couronnée par la Naksa qu'on attribue à des trahisons à haute échelle,
Le "RAIES" démissionne mais est vite rappelé par le peuple. Le 28 septembre 1970, il est  atteint d'une crise cardiaque. Sa mort subite demeure une énigme et la thèse que Nasser a été assassiné est une quasi évidence dans les rues arabes, encore faut-il que l'enquête porte ses fruits pour  que les criminels soient jugés par l'histoire.

                                                                    nasser1.jpg

Quarante après, les photos de Nasser vibrent entre les mains des jeunes arabes dans toutes les manifestations. Quarante ans après, les jeunes ayant opté pour Nasser comme avatar se comptent par milliers; c'est peut être avec Guevara l'avatar le plus utilisé sur FB et tant d'autres sites et forums arabes. Cela ne peut que témoigner que cette figure mythique est inscrite dans l'esprit collectif arabe et musulmans. Pourquoi si ce n'est que Nasser est le symbole de la nation, de l'union arabe, de la résistance et du défi? Pourquoi si ce n'est que c''est l'homme des trois "NON" brandis au visage des sionistes "NON à la réconciliation... NON à la reconnaissance... Non aux négociations."? Pourquoi si ce n'est que c'est l'homme qui a été assassiné pour ses idées et projets qui portent en eux le salut du maghreb et du machrak? Pourquoi si ce n’est qu'il est l'homme contre qui toutes les forces impérialistes se sont unies parce pour inhumer son idéologie unioniste dans le berceau et pour donner la place à celui qui devait aller  à Jérusalem puis à Camp David?

Pour le reste, des critiques, on peut en faire surtout concernant l'absence de démocratie. Mais, aujourd'hui, la démocratie n'est-elle pas le cheval de Troie que monte qui veut pour briser qui il veut parmi les pays? Et est-ce les présidents arabes soutenus par l'occident sont plus démocrates que lui???

Bref, pour l'honnêteté historique, Nasser  a dans les cœurs arabes une place que le temps n'effacera jamais.

SAMIA LAMINE.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 12:00

 

handhala.jpg

 

      LA FEMME IRAKIENNE: UNE CONDITION AU DEGRE ZERO.

 

 

L'Irak colonisé, comme l'a souhaité W. Bush dans un de ses discours, est en quelque sorte ramené au moyen âge: y règnent, la superstition l'analphabétisme, les querelles religieuses, le fanatisme, la pauvreté, le chômage... Ces tares touchent à la fois les hommes et les femmes. Ce sont les conséquences de la colonisation qui a tout intérêt à voir ce sous développement pour justifier sa présence militaire et surtout pour enfoncer le peuple dans sa misère afin de mieux le marginaliser.

 

Pour ce qui est des femmes, du temps de Saddam, elles s'appelaient " Al majidat" c'est à dire "Les grandes dames". Elles avaient tout le respect et la société compte un grand nombre de femmes scolarisées, fonctionnaires dans tous les secteurs, y compris celui de la recherche scientifique et dans le domaine militaire.

Ainsi, lors de mon voyage en 1991, j’ai constaté que le mode de vie des irakiennes ne diffère pas de celui de toutes les femmes dans le monde : dans les rues, on voit des filles modernes, chics en djeans à côté de celles qui portent le foulard pudique ou le hijab… toutes, en route vers l’école ou l’université ou le travail. Et dans les maisons, toutes vivaient dans la décence et la propreté : les plus riches avaient les meubles les plus luxueux et la table de cuisine la plus garnie et les moins riches avaient leur part, modeste certes, mais honorable et digne des règles de la diététique. Rien de tout cela aujourd’hui.

 

L’embargo, voté par les nations unies en aout 1990 (durée 12 ans) a tout saboté et la guerre a achevé le reste de ce qui a été construit pendant des décennies.

Le 9 avril 2003, le jour de l’entrée de la coalition à Bagdad, l’armée s’est abattue sur les musées qui sont le symbole de la culture et de l’histoire. Et les premiers mandats d’arrêt signalaient à la fois des hommes politiques au pouvoir tout autant que des hommes et des femmes artistes et savants dont la célèbre Amiche ( femme savante dans le domaine nucléaire).

 On comprend, alors, comment et pourquoi tous les efforts de scolarisation, d’alphabétisation, d’encadrement culturel des femmes ont échoué depuis les années l’occupation. On comprend pourquoi le classement de l’Irak a chuté dans les tableaux de statistiques des organisations internationales. Ces tableaux étaient utilisés par  les princes de la guerre pour convaincre l’opinion mondiale de la nécessité de ce qu’ils appellent  « la libération de l’Irak », et on comprend pourquoi.

 

Exilée depuis 18 ans en France, l'Irakienne Ahlam al-Gaulani (…) Epouse d'un opposant communiste à Saddam Hussein, Ahlam al-Gaulani évoque avec nostalgie la liberté passée de sa patrie d'origine. « La condition féminine était la plus avancée du monde arabe avec la Tunisie, se souvient-elle. Très peu de femmes portaient le voile. Mais depuis la fin de la guerre de 1991, le conservatisme a ressurgi, la polygamie a été rétablie, et l'égalité des sexes n'existe plus. » (…) constate avec dépit une participante, qui n'a aucune confiance dans le parrain américain pour défendre la cause des femmes*. 

 

Aujourd'hui, les majidats souffrent le martyr dans un monde qui diabolise leur pays... un monde qui a détruit leur pays au nom de la démocratie et des libertés.

 

Aujourd'hui, à une journaliste qui consacre son article au « rôle de la femme irakienne dans la scène politique aujourd’hui », je réponds : qu'importe pour ces femmes le parlement quand leurs enfants crèvent de faim? Que leur importe la démocratie quand leurs enfants n'ont pas les moyens pour aller à l'école? Que leur importe la politique quand elles sont violées par  leurs « libérateurs ». "Comme la femme est l'avenir de l'homme", comme le développement d'un pays passe par la culture, la science, l'histoire et la femme qui forme les générations, l'occupant a visé cette cible mais il oublie  que l'injustice n'a pas d'assise et que les peuples opprimés ont toujours la main de l'Histoire avec eux.

 

La seule politique qui doive primer pour les femmes irakiennes, à mon avis, c'est la lutte contre les colonisateurs...la lutte pour la liberté perdue de leur patrie afin de se reconstruire et ramener la l’Irak à son âge d’or : une grande puissance arabe développée grâce à ses hommes et ses femmes, et grâce à ses scientifiques et artistes.

 

Et tout vient à point à qui sait résister.

 

 

 

Des chiffres alarmant qui parlent:

 

                       -en 2000 la femme irakienne a obtenu 20 chaises soit 8 % du total

En 2007, les ont 25% des chaises parlementaires.

 

 

                       -en 2000 : 86% des filles de 6ans sont inscrites (primaire), 35% à l’université.

En 2007, selon l’unicef, 30% de la totalité des enfants sont scolarisés

 

 

- en 1999, 40% sont actives dont 15% occupent des postes de responsabilité

En 2007, les femmes actives constitue 14% de la population.

 

 

 LAMINE SAMIA. (Septembre 2010)

 

 

 

 

DOCUMENTS A VOIR :

 

     1° http://irakiennes.blogspot.com/2007/04/merci-aux-librateurs-de-la-femme.html

 

    

2° Source du témoignage :

http://www.leparisien.

 

 

    

Source des chiffres :

     http://www.almansore.com/MakalatI/MK-nisaaaliraq13-03-09.htm

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 16:01

 

paix.jpg

                              ( Cricature publiée dans le journal "AL QUDS AL ARABY")

 

L’état sioniste est le seul au monde à ne reconnaitre la citoyenneté qu’en fonction de la confession religieuse. Le seul état qui veut se fonder sur l’exclusion. Depuis quand " les démocraties" n’ont-elles pas de repect pour les différences ? Quelle démocratie, dans le monde, est -elle fondée sur la religion ?
Et le pire c’est que les grandes démocraties du siècle soutiennent cette exigence des sionistes.

Et marge du feuilleton des négociations directes, les ministres des affaires étrangères arabes, réunis hier, ont refusé de reconnaitre "Israel" comme un état juif et cette prise de position traduit celle tout le peuple arabe et musulman.

 

SAMIA LAMINE.

 


-----.jpg

 

                                                                  NON A LA NORMALISATION...

 

 

                              ( Cricatures publiées dans le journal "AL QUDS AL ARABY")

 

Partager cet article
Repost0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 17:47

drapeauanimepalestine.gif

 cartes-palestine.jpg

                                                                                                                       

 

   "Pourquoi les Arabes feraient-ils la paix ? Si j'étais, moi, un leader arabe, jamais je ne signerais pas avec Israël. C'est normal : nous avons pris leur pays. Certes, Dieu nous l'a promis, mais en quoi cela peut-il les intéresser ? Notre Dieu n'est pas le leur. Nous sommes originaires d'Israël, c'est vrai, mais il y a de cela deux mille ans : en quoi cela les concerne-t-il ? Il y a eu l'antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu'une chose: nous sommes venus et nous avons volé leur pays. Pourquoi l'accepteraient-ils ?"

 

( DAVID BEN GOURION  )                          ben_gourion.jpgben_gourion.jpgben_gourion.jpg
cité par Nahum Goldman, Le paradoxe juif, Stock, 1976

Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 12:53

drapeauanimepalestine-copie-1.gif

campagne60ans                                                                                    

 

 

 

 

 

 

 

Selon les informations, Mahmoud Abbas Abou Mazen, le président palestinien élu depuis  2005 s’apprête à accepter de reprendre les pourparlers directs avec les autorités de l’occupation.

Tout d’abord, ABBAS n'est plus président depuis l'hiver 2009! Moi, je demande qu'on m'explique comment un président qui n'est pas réélu après la fin de son mandat prend en main le destin de toute la nation d'autant plus qu'il est évident que ce type ne défend que ses intérêts et ignore les droits de son peuple et ceux de la nation. Mais en fait  comment se déroulent ces  négociations ? Quel est leur intérêt ?

Nous savons, depuis Oslo, que les négociations avancent dans l'intérêt du colonisateur et qu'elles grignotent, à chaque étape, un morceau à la terre et aux droits si bien qu'on en est plus qu'au 11% de La Palestine et que presque toutes les lignes rouges ont été franchies : la question de Jérusalem, les colonies, le droit au retour des exilés depuis 48, la question des frontières, …

De plus, négocier avec un partenaire qui fait preuve de bonne volonté est bien sûr demandé… Mais que les pourparlers deviennent un dialogue de sourd l’occupant parle et n’entend rien et où le colonisé écoute sans parler…. !!!!! ????

A mon avis, la solution est dans la lutte et la résistance comme ce fut le cas pour notre pays* et pour l'Algérie du million de martyrs. Dans ce cadre seulement et avec cette carte (la résistance), le négociateur palestinien peut avoir du poids et discuter avec l’occupant en le regardant droit dans les yeux… Mais s’asseoir à table sans carte d’appui pour négocier, le débat est perdu d’avance… et  cela ne peut  mener que vers plus de concessions… cela n’est que perte de temps pour les palestiniens et un gain pour l’occupation qui joue sur ce facteur pour épuiser le négociateur arabe dont le plus haut cadre est Saeb AREKAT que j’appelle à garder en mains et le fusil et le brin d’olivier !!!

 

 

*La Tunisie indépendante en 1956 (La lutte des résistants surnommés les fallagas .

 

  Samia Lamine (Aout 2010)

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 11:20

.

UN LUTH COMPAGNON DE L'EXILE:


C’est en Irak qu’a débuté sa carrière, lorsqu’à l’âge de 23 ans, en 1986, le jeune virtuose décroche le diplôme de l’Institut d’études musicales de Bagdad. Suivent alors les nombreuses autres distinctions qui continuent d’émailler son parcours de musicien et de compositeur, confortant la reconnaissance de publics de plus en plus variés, aux quatre coins du monde, acquis par sa capacité à susciter l’émotion.
Ses compositions musicales originales et lyriques sont issues des tragédies et des réalités de sa région natale.
Né à al-Kut, une localité située au sud de l’Irak, Naseer puise son inspiration dans l’amour qu’il porte à son pays, malgré l’éloignement et l’exil. Durant son parcours, il nous racontera ses histoires, celles soufflées par le souvenir d’une douce brise d’une nuit calme à Bagdad…

Sa musique est aussi empreinte de vibrants hommages aux grands maîtres de la musique arabe, tels que Mawsilî, Ziryâb et al-Farâbî.






UN ARTISTE INNOVATEUR:

Ses recherches et sa curiosité ont ainsi abouti à des découvertes dans le domaine musical, notamment en développant une technique de jeu du luth à une main pour les personnes handicapées), mais aussi en concevant un luth à huit cordes, une idée qui avait germé un millénaire plus tôt dans l’esprit du théoricien de la musique al-Farâbî.

 Grâce à cet instrument, le joueur peut en effet obtenir quatre octaves, correspondant aux quatre tessitures de la voix : basse, baryton, alto, soprano. Aujourd’hui installé en Egypte, Naseer Shamma prête son talent pour des collaborations scéniques, des bandes-son de films, des pièces de théâtre et des feuilletons. Il y a fondé et dirige aujourd’hui une école de musique prestigieuse, Bayt al-cûd, exclusivement dévolue à l’enseignement du luth.

(SOURCE: SITE DE L'institut du monde arabe (Paris): link




NASSIR CHAMMA A HAMMAMET:

Nacir Chamma et Yasmine Azaïz à Hammamet : Quand le génie rencontre la virtuose...
JETSETMAGAZINE.NET | 27.07.2009
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 22:02





La guerre cybernétique.

 

Dpuis la création de l’état d’israel, il y a eu jusqu’aujourd’hui, entre les arabes et les sionistes plusieurs guerres: 48 (Palestine), 56 (Egypte), 67(Egypte), 73 (Egypte), 82 (Liban), 2006 (Liban), 2009 (Gaza) mais avec la révolution technologique dépasse le cadre des terrains et des champs batailles à l’armes.

Aujourd’hui, la guerre se passe sur le net. Ainsi, Jonathan Cook explique que le ministère des affaires étrangères recrute de jeunes  soldanautes: «  une équipe de combat »* pour attaquer les sites où ils pourraient y avoir des discussions sur le conflit israelo-arabe. Leur but est d’une part, de divulguer de l’information positive sur israel, d’autre part, de discréditer les personnes qui défendraient les droits de l’homme et la justice ou les pro-palestiniens.




SAMIA LAMINE.


 

* Jonathan Cook : journaliste et écrivain anglais installé à AL Nassiriya. (Nazareth.)

 

 Article de JONATHAN COOK traduit de l'anglais.
link.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

212 559    (Dernière mise à jour: 23.04. 2019)

Recherche


compteur gratuit

Archives

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)