Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 19:09
"Je suis une pute"- Baran Milan. (Traduction: Samia Lamine.)
"Je suis une pute"- Baran Milan. (Traduction: Samia Lamine.)
"Je suis une pute"- Baran Milan. (Traduction: Samia Lamine.)

L’honneur de mon mari agonise entre mes cuisses.

Et chaque jour, je sombre dans la débauche encore plus.

Chaque jour, en moi, quelque féminité meurt.

Chaque jour, une femme de ma progéniture est tuée avec le poignard de l’honneur.

Tuez- moi à la place de toutes les femmes du monde !

Tuez- moi !

J’ai fait l’amour avec tout ce qui existe dans ce monde.

 

Depuis des années, je fais l’amour avec les chagrins du pain.

Je fais l’amour avec l’exil,

Ton fusil, ta tranchée, ton errance,

Je fais l’amour avec tes blessures,

La crasse de tes vêtements

Et la cuisine.

Je fais l’amour avec le crayon

Et mon recueil de poésie...

Des rêves que j’écris

Loin de tes yeux.

Je fais l’amour avec toi que je n’aime pas.

Tu ne trouveras point de plus débauchée que moi !

Je fais l’amour avec les roses du désespoir, le parfum du jardin

Et la solitude, et le balai, et la cheminée, et la tasse de thé.

.

Donc, signe !

Rends- moi service… Signe ici !

Pardon !! Signe là !

 

Le 25 novembre

C’est le jour le plus comique de toutes les journées.

 

Signe, donc, au nom du Cheickh de la «Tarika »!

Signe au nom du prophète !!

 

La religion m’a lapidée

Et le sacré m’a emmagasinée dans son sac.

Et quand bien même, ils me tuent… Avant qu’il ne soit tard !

Il y a toujours un poignard qui vise mon cou et chaque jour, un marteau s’abat sur ma tête.

Et chaque jour, l’honneur me tue.

Et chaque jour, les moustiques me flagellent.

Ne suis- je pas la plus grande prostituée de nos jours ?

 

Il ne reste plus rien à ta dignité… tellement je suis réstée seule dans le lit

Et tellement j’ai étreint une obsession d’amour que je t’ai arrachée.

Et j’ai tellement enduré les fardeaux sur les frontières que mon étreinte n’est plus seulement pour toi.

Tu n’as plus d’honneur… même si tu me tuais tous les jours !

Et je suis toujours voilée et  je suis si enveloppée que je ne vois plus la beauté… pas même en rêve !

 

Moi, je deviens, chaque jour, encore plus débauchée.

Je suis la pute de chaque jour.

J’ai fait l’amour avec les peines du bébé et son biberon,

J’ai fait l'amour avec la crosse de ton fusil,

Notre avenir obscur,

Et notre exil.

J’ai fait l'amour avec le cartable vide de mon élève.

J’ai fait l'amour avec les douleurs, les blessures

Et les plaintes

J’ai fait l’amour avec le rêve de bonheur et de joie.

Alors, tue- moi !

Il n’y pas de point de plus débauchée que moi.

Tu ne trouveras point de plus débauchée que la kurde.

Regarde mes yeux éreintés !

Vois mon regard !

Et… tu découvriras seul combien ton faible honneur est faux !

 

Moi,  je suis lasse…

Je suis lasse de ton pseudo honneur…

Lasse …

Lasse…

Lasse…

Baran Milan est le pseudo d'anonymat de la poétesse Manijeh Mimorki.

Traduction de Samia LAMINE. ( 2015)

ابط النص الفارسي و العربي: شعر بران ميلان- "من فاحشه ام"-//"انا قحبة" ترجمه من الفارسية الى العربية محمد كشكولي// 

Partager cet article

Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 21:39
اراك عصي الدمع- ابو فراس الحمداني- Je te vois insubordonné aux larmes. (Abou Firas Al Hemdani)

Poème d'Abou Firas Al Hemdani- Traduit de l'arabe par Samia Lamine.

(Extrait chanté par Om Kathoum. voir la vidéo et texte original ci- dessous.)

 

 

Je te vois insubordonné aux larmes ; La patience... ta qualité.

L’amour, n’aurait- il, sur toi, ni interdiction ni commandement?

Mais si! J’ai tant de désirs et tant de tourments.

Mais, des hommes comme moi, divulgue t-on le secret? 

 

Quand la nuit m’étreint,  les bras de la passion s'étendent

Et mes larmes pourtant si orgueilleuses cèdent... 

Et les flammes sont près d’embraser mes côtes,

Tant attisées par la passion et les souvenirs,

 

Prometteuse d’une union qui attendrait ma mort.

Qu’il ne pleuve plus, si je dois mourir de soif !!!

J’étais fidèle. Mais, humiliante est la fidélité

A une belle dans le quartier dont la qualité est la trahison!

 

Sage mais la fraîcheur de sa jeunesse l’excite

Tant que parfois, elle galope comme galoperait une jument

Elle me demande qui je suis pourtant elle me connait.

Mais est- ce qu'est inconnu qui est de mon rang ?

Et je lui dis comme elle le voulait et le voulut, pour elle, l’amour :

« Je suis celui que tu as assassiné. » Elle répondit : « Lequel ? Ils sont nombreux. »

Et j’ai considéré mon sort et n’y ai point vu de salut.

Si la séparation m'a fait oublié, l’abandon m’a épuisé.

Elle dit : « Le temps, après Nous, t’a malmené! »

Alors, je lui dis : « Nom de Dieu mais pas du tout! Plutôt toi que le temps ! »

 

Je te vois insubordonné aux larmes ; La patience... ta qualité.

L’amour, n’aurait- il ni interdiction, sur toi, ni commandement?

 

L'extrait en arabe:


أراك عصي الدمع شيمتـك الصبـر

 

راك عصى الدمع شيمتك الصبر

أما للهوى نهي عليك ولا أمر

نعم أنا مشتاق وعندى لوعة

ولكن مثلى لا يذاع له سر

 

إذا الليل أضواني بسطت يد الهوى

وأذللت دمعا من خلائقه الكبر

تكاد تضئ النار بين جوانحي

إذا هي أذكتها الصبابة والفكر

 

معللتي بالوصل والموت دونه

إذا مت ظمآنا فلا نزل القطر

وفيتُ وفى بعض الوفاء مذلة

لفاتنة فى الحى شيمتها الغدر

تسائلنى من أنت وهى عليمة

وهل لمن مثلي على حاله نكر

فقلت كما شاءت وشاء لها الهوى

قتيلك قالت أيهم فهم كُثرُ

وقلّبتُ أمرى لا أرى لي راحة

إذا البين أنساني ألح بي الهجر

وقالت لقد أذرى بك الدهر بعدنا

فقلت معاذ الله بل أنت لا الدهر

 

أراك عصى الدمع شيمتك الصبر

أما للهوى نهى عليك ولا أمر

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 21:46

في يوم و ليلة- وردة (En une journée et une nuit- Warda) Fi youm ou lila.

كلمات الشاعر حسين السيد
الحان محمد عبد الوهاب


فى يوم و ليلة خدنا حلاوة الحب كله
فى يوم و ليلة أنا و حبيبى دوبنا عمر
الحب كله فى يوم وليلة عمرى ما شفته
و لا قابلته و ياما شغلنى طيفه نسيت الدنيا
و جريت عليه سبقنى هو وفتح يده لقينا
روحنا على بحرالشوق نزلنا نشرب و دينا
فيه و مين يصدق يجرى دا كله و نعيش
سوا العمر كله فى يوم وليلة

********************
ياللى كان طيفك على بالى و أنا بأتمناك مش حتصدق
إيه كان حالى قبل ما القاك كنت بأحسد كل
فرحة أشوفها بين قلبين كنت أغير من أى
نسمة حلوة بين حبيبين
و لما صحيت على حبك و شفت الدنيا من عندك
بأتمنى لو كل العشاق يحبو زى انا ما أحبك
يا حبيبي كنت واحشنى من غير ما شوفك و تشوفنى والقدر
الحلو أهو جابنى و جابك تقابلنى أتارينا كنا تايهين
و لفينا أجمل أيام ليالينا و إحنا فيها لوحدينا
و مين يتصور يجرى دا كله
و نعيش سوا العمر كله فى يوم وليلة
***********************
قالولى أهل الهوى : ياما فيه قلوب مجاريح و حبك
أنت و أنا حيشفى كل جريح بيسألونى لو غبت
عنى أو رحت منى أعمل إيه أحب تانى ؟
مش ممكن أقدر تعرف يا روحى ما أقدرش
ليه هو اللى زيك لو كان فيه زيك فى الدنيا
حد يحب عليه ؟ دى كل حاجة إتغيرت قدام
عينيه و كل شئ فى الدنيا حلو ، أقول و أى
حاجه ألمسها تحلو فى إيديه وده من ساعة
حبك ما جه و سلم على يا حبيبي يا حبيبي كنت
واحشنى من غير ما أشوفك و تشوفنى و القدر
الحلو أهو جابنى و جابك علشان تقابلنى
اتارينا كنا تايهين و لقينا أجمب أيام ليالينا
و إحنا فيها لوحدينا

رائعة الفنانة وردة فى يوم و ليلة
غناء الفنانة الجميلة وردة الجزائرية
كلمات الشاعر حسين السيد
الحان محمد عبد الوهاب

في يوم و ليلة- وردة (En une journée et une nuit- Warda) Fi youm ou lila. كلمات الشاعر حسين السيد الحان محمد عبد الوهاب

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 21:34

Montage créé avec bloggif

(Stanislav Jackowskiego -1936. Park Skaryszewski - Polonia

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 11:14

En présence de l'absence- SAMIA LAMINE (Poésie tunisienne d'expression française.)

Partager cet article

Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 06:23
La guerre contre le terrorisme: A nos armes vers les lumières!!! (Tunisie)

Tandis que le sang coule et que les blessés de l’acte terroriste peinent encore, tandis que la douleur et la colère font encore battre les cœurs et crient encore dans les rues révoltées, tandis que la peur pour l’avenir de l’économie fait vibrer les banques, les hôtels, les agences de voyages, les boutiques d’artisanat, et le cœur de tous ceux qui vivent du tourisme, tandis que le tunisien a l’œil sur le parlement et les nouvelles lois concernant la lutte contre le terrorisme et surtout attend la déclaration d’une stratégie précise, claire et efficace contre ce fléau qui secoue la région et imposé par ceux qui prêchent le culte de la mort… beaucoup de personnalités au pouvoir (Nida/Nahda) et des journalistes apparaissent sur les écrans pour s'attaquer à la grève des enseignants prévue à la rentrée ( les caisses sont vides, la nécessité de renforcer le secteur sécuritaire, le temps est la paix sociale, les temps sont à l’unité nationale et au patriotisme etc...)

...

Les enseignants connus par leur grand patriotisme sont, certes, habitués à ce genre de campagne d'attaques à la veille de chaque grève mais qu’elle se déchaîne dans le contexte où le terrorisme attaque en plein Tunis et où les institutions de l’état (qui n’a pas retrouvé son prestige même après les élections 2014) ont été mises en danger de déstabilisation!!!

Est-ce une manifestation obsessionnelle d’une phobie, héritée depuis des décennies, de tout mouvement syndical des professeurs ? Ou est-ce une exploitation politique opportuniste du sang qui a coulé en vu de plier la volonté des enseignants et susciter la colère populaire contre eux au cas où ils maintiendraient leur grève appelant entre autre à une réforme totale de l'institution éducative?Ou est- ce une tentative de détourner l’attention des erreurs dans la gestion de l’attaque du Bardo au dépend de l’institution éducative sans laquelle la solution sécuritaire n’aura aucune efficacité dans le combat inauguré contre le terrorisme et l’obscurantisme des esprits que ne peut éclairer cet enseignant, le livre et la culture?

N'est- ce pas déjà un échec que ce gouvernement (Rouge+ bleu) qui depuis des mois installé est sans stratégie pour combattre la menace de l'intrus mortuaire couvé par les ennemis de la liberté en Tunisie de l'intérieur et de l'extérieur.

...

Enfin, j'aimerais appeler les politiques de la Kasba, de Carthage et leurs compagnons de couleurs simples ou mélangées à impliquer les enseignants, les artistes et les médias libres dans leur terrain de combat culturel pour les lumières.  Et à vous le combat armé contre l'obscurité et ceux qui la nourrissent!

Faute de cette vraie unité nationale opérationnelle, d'une réelle volonté politique et d'une stratégie à tracer en collaboration avec d'autres pays arabes touchés, la guerre contre le terrorisme est perdue d'avance!

 

"Éloigne ton obscurité de mon soleil !!!"

.

Samia Lamine (19- 03- 2015)

La guerre contre le terrorisme: A nos armes vers les lumières!!! (Tunisie)

Partager cet article

Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 12:25

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 17:13
Loin d'ici.

Je suis sur la terre

Et je n’y serai pas sans l’espoir

Sans cette fissure dans le mur

D’où s’infiltre

Ce fil de mots…

***

Ce clou

Dans le mur

Sans sang

Sans globules

Ni rouges ni blancs

Ces électro-trucs

Ces boutons

Ces écrans

Me dégoûtent

***

Ce macadam

Ce vacarme

Ces klaxons

Ces bâtiments

Sans charme

Ces caméléons

Ces loups hurlant

Dans les écrans

Ces tartufferies

Dans les rues

Et...

Le détonement

De ces armes...

Me tuent

***

Oh ! Mon âme

Oh ! Mon cœur

Etrangère

Je vis

Et...

Moi...

L'étrangère

Je veux partir

Loin de cette absence...

Dans le silence

Loin d’Ici

Loin de cette vie

Loin de ce pays

Etrange

***

Oh ! Vent

Souffle dans les voiles

De notre cœur

Toi moi et tous les mots

Allons

Auprès des étoiles

Ou

Auprès des absents

Allons

A l’aventure

Dans le large océan

Ou

Dans le vaste firmament

Ou

Dans les grands champs

***

Oh ! Vent

Que j’aimerais me réveiller

Loin d’ici

Dans des temps nouveaux

Ou

Dans les grottes de Lascaux

Samia Lamine.

(octobre 2014)

Partager cet article

Repost0
Samia Lamine - dans Poèmes engagés
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 23:07

Lune après lune           

Les temps courent

Fous

Devant nous

Les vents Indifférents

De nous

Emportent tout 

Et l’éclat de nos visages  enchantés

Et l’allégresse de nos gains amassés

Et la victoire de nos défis calculés

 

Seule la flamme des cœurs

Cette semence à parsemer

Dans le crépuscule de l’existence...

                                                      Demeure

 

SP_A0206-copie-1.jpgSP_A0206.jpg

 

 

 Samia Lamine (30 septembre 2014)

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 00:12

                                                            http://fr.upside-art.com/thumbs.php/artworks/020322-l-absence.jpg?w=&h=&wm=1

Tu n’es pas là…

Loin… 

Mais… je  te vois

 

Entre

un livre

une rose

Et le violon....

de mon sang

 

 

Je te vois

Je me vois

Et …

Je la vois

Ici et là

                                                                       Dans

L'encens des jardins 

Menthe…  Basilic…  Jasmin… Thym…

                                                            Le sel de la mer

                                                           La lueur de l’aube

                                                     La lutte du crépuscule

 

Dans 

le chant de Chebbi

La murale de Darwich

lLe luth de Jouini

Le printemps printemps de Farid

Et la voix de Saliha:

 Oh ! Beauté du sahara!

 

                                                                     Dans

Les déchirures des amants

Les blessures de mon sang

La sueur sans argent

Les cendres au pays de Canaan

Et la folie du printemps... d’Oman à Tétouan

 

       Tu n’es pas là

       Mais je te sens

       Comme je me sens

       Comme je la sens

Emportée

Comme les nuages des orages

 

Brisée

Comme les écumes sur l écueil des longs rivages

 

Perdue

Comme le grain de sable dans le désert

 

Lasse

Comme la lune sans miroir

 

Silencieuse

Comme mes lèvres dans le vacarme sans charme

Comme d’un palmier… suspendu… les palmes

 

       Tu n’es pas là

       Mais je te vois

             Las

       Ici et là

       Et… je te sens

       Comme je me sens

       Comme je la sens

       Comme je nous sens

 

Tous

Emportés dans le vent

Dans le vide

Absents

 

 

Et… j’attends

Er j'attends

Que tournent les soleils de nos vents

 

SAMIA LAMINE. (31- 08- 2014)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

212 559    (Dernière mise à jour: 23.04. 2019)

Recherche


compteur gratuit

Archives

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)