Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 20:47
                                      

Lotfi Bouchnak:

 

Lotfi Bouchnak (لطفي بوشناق), également orthographié Lotfi Bouchnaq, né le 18 janvier 1952 à Tunis, est un chanteur, oudiste et compositeur tunisien élève de La Rachidia.
Il est également ambassadeur de la paix auprès de l'ONU depuis le 12 juillet 2004 et ambassadeur honorifique du Festival de la chanson orientale à Sarajevo depuis mars 2004.

 

 

Artiste entier, passionné, interprète audacieux du malouf tunisien, joueur d'oud inspiré, il se consacre principalement à l'exécution du répertoire classique arabe de tradition savante métissé parfois du patrimoine andalou et ottoman.

 

Lotfi Bouchnak a débuté sa carrière en autodidacte dans les années 70 en Tunisie. Il a fait partie de la "Jeunesse musicale tunisienne", une troupe d'amateurs dans laquelle il a pu pratiquer le chant dont il améliorera la technique plus tard avec le grand maître Ali Sriti.

 

En 1979, Lotfi Bouchnak avait 27 ans quand Ahmed Sidki lui composa la chanson qui devait le consacrer comme artiste. Lotfi Bouchnak enchaînera par la suite avec des noms connus comme l'égyptien Sayed Mekkaoui, l'irakien Fathallah Ahmed et l'autre grand talent de la musique tunisienne Anouar Brahem.

 

Compositeur lui-même, Lotfi Bouchnak est un artiste complet capable de performer dans tous les genres musicaux. Lotfi Bouchnak s'est distingué et a forcé l'admiration par la qualité et la maîtrise de son interprétation et par son art de l'improvisation.

 

 

Cet artiste doté de capacités exceptionnelles dans la voix, a développé un style d'interprétation bien particulier et possède une très grande présence sur scène.

 

Lotfi Bouchnak est actuellement le ténor le plus adulé au Maghreb, au Moyen-Orient et dans la région du Golfe. Son timbre de voix a ému également l'Europe, l'Asie et tout dernièrement les Etats-Unis. Lotfi Bouchnak a remporté en décembre dernier à Washington le titre du meilleur chanteur arabe 1997

 

Repost 0
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 16:15

 




 De T'avoir Aimée

 

 

De t'avoir aimée, aimée comme un fou

Aimée a genoux, bien plus que debout

À n'en plus dormir, à n'en plus manger

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

De t'avoir aimée, de l'âme et des yeux

À en oublier, jusqu'au nom de Dieu

Pour ne plus avoir, qu'un nom à crier

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

Reste que ma voix, sans écho soudain

Restent que mes doigts, qui n'agrippent rien

Reste que ma peau, qui cherche tes mains

Et surtout la peur, de t'aimer encore

Demain presque mort

 

De t'avoir aimée, aimée de douleur

À m'en déchirer le ventre et le cœur

Jusqu'à en mourir, jusqu'à m'en damner

Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

 

Ne me reste plus

Qu'un amour que tu

Viens d'écarteler

            

                                                              Charles AZNAVOUR..


Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 09:59




En consultant mes statistiques, j'ai vu que certains internautes cherchent sur le net à connaitre le mot "JE t'AIME" en arabe. ALORS, j'ai eu l'idée de poster cet article pour leur être utile.

 
 
JE t'AIME:  OUHIBOOUK ou AHIBBAK.

 

  

( أحبك)



ABDELHALIM CHANTE: Je t'aime. (AHIBBAK- extrait du film "Maaboudat al jamahir")

 

 




Abdelahalim est un chanteur égyptien décédé à l'âge de 40 ans. Il est nommée le rossignol brun.
 
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 11:20

.

UN LUTH COMPAGNON DE L'EXILE:


C’est en Irak qu’a débuté sa carrière, lorsqu’à l’âge de 23 ans, en 1986, le jeune virtuose décroche le diplôme de l’Institut d’études musicales de Bagdad. Suivent alors les nombreuses autres distinctions qui continuent d’émailler son parcours de musicien et de compositeur, confortant la reconnaissance de publics de plus en plus variés, aux quatre coins du monde, acquis par sa capacité à susciter l’émotion.
Ses compositions musicales originales et lyriques sont issues des tragédies et des réalités de sa région natale.
Né à al-Kut, une localité située au sud de l’Irak, Naseer puise son inspiration dans l’amour qu’il porte à son pays, malgré l’éloignement et l’exil. Durant son parcours, il nous racontera ses histoires, celles soufflées par le souvenir d’une douce brise d’une nuit calme à Bagdad…

Sa musique est aussi empreinte de vibrants hommages aux grands maîtres de la musique arabe, tels que Mawsilî, Ziryâb et al-Farâbî.






UN ARTISTE INNOVATEUR:

Ses recherches et sa curiosité ont ainsi abouti à des découvertes dans le domaine musical, notamment en développant une technique de jeu du luth à une main pour les personnes handicapées), mais aussi en concevant un luth à huit cordes, une idée qui avait germé un millénaire plus tôt dans l’esprit du théoricien de la musique al-Farâbî.

 Grâce à cet instrument, le joueur peut en effet obtenir quatre octaves, correspondant aux quatre tessitures de la voix : basse, baryton, alto, soprano. Aujourd’hui installé en Egypte, Naseer Shamma prête son talent pour des collaborations scéniques, des bandes-son de films, des pièces de théâtre et des feuilletons. Il y a fondé et dirige aujourd’hui une école de musique prestigieuse, Bayt al-cûd, exclusivement dévolue à l’enseignement du luth.

(SOURCE: SITE DE L'institut du monde arabe (Paris): link




NASSIR CHAMMA A HAMMAMET:

Nacir Chamma et Yasmine Azaïz à Hammamet : Quand le génie rencontre la virtuose...
JETSETMAGAZINE.NET | 27.07.2009
Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 22:02





La guerre cybernétique.

 

Dpuis la création de l’état d’israel, il y a eu jusqu’aujourd’hui, entre les arabes et les sionistes plusieurs guerres: 48 (Palestine), 56 (Egypte), 67(Egypte), 73 (Egypte), 82 (Liban), 2006 (Liban), 2009 (Gaza) mais avec la révolution technologique dépasse le cadre des terrains et des champs batailles à l’armes.

Aujourd’hui, la guerre se passe sur le net. Ainsi, Jonathan Cook explique que le ministère des affaires étrangères recrute de jeunes  soldanautes: «  une équipe de combat »* pour attaquer les sites où ils pourraient y avoir des discussions sur le conflit israelo-arabe. Leur but est d’une part, de divulguer de l’information positive sur israel, d’autre part, de discréditer les personnes qui défendraient les droits de l’homme et la justice ou les pro-palestiniens.




SAMIA LAMINE.


 

* Jonathan Cook : journaliste et écrivain anglais installé à AL Nassiriya. (Nazareth.)

 

 Article de JONATHAN COOK traduit de l'anglais.
link.

Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 18:00

Des vidéos circulent à travers le net appelant à une nouvelle religion. Une religion qui contrecarre celles qui, selon eux, vont causer l'apocalypse dans le monde en 2012.


Aux états unis comme partout dans le monde, des athées réclament la reconnaissance de leur athéisme et s'érigent contre les religions. Ils prêchent l'amour et la paix, appellent au rejet des guerres et de la haine et réclament le droit de vivre en paix dans le monde.


Quoi de plus beau!! MAIS quoi de neuf ??!! Tout un chacun dans toute la planète espère ce qu'ils professent. Les uns parlent de nouvel ordre mondial, d'autres parlent de nouvelle religion athée. C'est bien beau cet oxymore!!!
Mais où va t-on mener ce monde??? 

Ceci dit, si vous allez cliquer sur la vidéo, vous aurez remarqué le x  qui est remplacé par l'étoile de David!?!???? QUEL EN EST LE SENS ???








Ces derniers temps, aux états unis, suite à la campagne des athées en vue de sensibiliser à leur doctrine, Obama réagit pour leur répondre et les rassurer.
Et il rappelle que les Usa est un pays fait de mélange de religions et de non croyants.
Le déclarer avec fierté est un bon sens: tout le monde a droit de citer dans tout lieu quelle que soit son appartenance religieuse ou philosophique.

 Mais, pourquoi, alors, Obama et ses amis, férus de liberté, ne condamnent t-il pas  israel qui veut s'imposer en tant que pays pour les juifs, uniquement??? Pourquoi critiquer, abhorrer les pays qui se réclament islamiques et qui pourtant ne refusent pas la citoyenneté des non musulmans (comme les juifs d'Iran par exemple). Pourquoi ferment-ils les yeux sur l'entité, unique au monde, qui classe ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse? Les chrétiens et les musulmans de la zone 48 n'ont-ils pas le droit de vivre dans ce pays imposé par la force de la loi et des armes et qui pratique le système de l'apartheid?? 


Pour ce qui est du mal dans le monde, les guerres, les tueries, la vraie cause est souvent politique ou économique. Bush a fait la guerre contre l'Irak pour le pétrole, pour EN FINIR AVEC LE BATH parti lequel est antisionsite et pour détruire l'armée irakienne qui hante par sa puissance israel. Quant à l'Iran, c'est bien pour la même raison qu'il est menacé.
Et toute la campagne anti Iran ne sert que la sécurité d'israel.



Ainsi, si on lit les évènements de l'actualité en orient, on voit que toutes les missions (Mittchel) et les discours (Mme Clinton) sont centrés sur la normalisation des relations arabo- israelites avant même tout processus de paix. Autrement dit, on peut dire que si les arabes veulent vivre en paix ,il faut qu'ils oublient leurs droits au nom de la philosophie du pardon? Le monde, doit-il  danser avec l'étoile bleue pour vivre en paix et sans guerres? 

Un nouvel ordre mondial basé sans guerres est souhaité.Un nouvel ordre mondial basé sur le respect des différences est convoité. Un nouvel ordre mondial où l'amour, la justice et la paix règnent c'est un rêve mais un ordre commandité pour un changement au service de l'un contre l'autre. Telle sera la cause de la débacle!

SAMIA LAMINE.
Repost 0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 20:13




 Ces deux extraits de la soirée D'AZNAVOUR à Carthage témoignent de la valeur de l'artiste aux 80 ans passés et de la sensibilité du public tunisien connu pour son amour pour l'art de qualité.


Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 06:26

                                                                                                                   


   

                                                         















Le festival de Carthage, en sa 45ème édition, a débuté cette année le 09 /07/ 2009 et prendra fin le 17/ 08 /09. Les soirées se passent dans un plein air embaumé par l'air marin et de jasmin que transporte la brise nocturne de l'été, sous le ciel étoilé ou sous la lune, dans le théâtre antique de Carthage.
 
Le programme se caractérise par une grande variété. L'ouverture a été consacrée à un hommage à Abou Kacem Chabbi, le poète tunisien dont La Tunisie fête le centenaire, avec une opérette " Le matin nouveau".

Quant à la clôture '17/08/), elle sera réservée à la musique symphonique "Le Tapis rouge" où sera présente la musique dans son plus beau métissage entre le moderne et le traditionnel et entre le nord et le sud de la planète avec la participation de l'orchestre symphonique de Vienne et celle de Riadh Fehri (artiste tunisien).

Entre l'ouverture et la cloture, le public aura à assister à de nombreux spectacles variés satisfaisant tous les goûts par la programmation de la musique, du théâtre, de la danse et des artistes de qualité venu du monde entier au théâtre antique de Carthage: Tunisie, Algérie, Liban, Egypte, IRAK (MONDE ARABE)- Le Mali, Le Benin- La France, L'Italie, L'Autriche, La Hongrie (Europe.)- Les USA ( Amérique,)-  Vénézuelle (Amérique Latine)- La Corée, Le Pakistan, L'Inde ( ASIE).

Comme à chaque été, les Festivals internationaux animent la vie culturelle dans tout le pays. Ainsi, chaque ville (Sousse, Hammamet etc...) a son festival et même chaque village .

 Le tunisien  (élève , étudiant et fonctionnaire de la fonction publique ou du secteur privée en congé) ne vit pas bêtement ses vacances; il partage son temps entre le divertissement le bronzage sur les belles plages, les fêtes de mariage entre les amis et la famille (l'été est la saison des mariages) et la culture et les arts.

Ci- joint un lien du programme du festival international de Carthage ( programme, date, prix) pour ceux qui s'y intéerresse mais pour les curieux aussi.

 LE SITE OFFICIEL DU FESTIVAL DE CARTHAGE

LAMINE SAMIA. 

Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 12:43

BOUJAFFAR BY NIGHT.





Promenade nocturne à Boujaffar*.

 



LA,

La corniche endormie et

Le boulevard abandonné

Des bateaux  partant au loin

Vers le noir horizon

Scintillent le phare gardien du port,

Des astres et des réverbères…


 

LA BAS,

Derrière les rideaux baissés

Des mal aimées éveillées

Auprès des dormeurs ronflant

Des veilleurs abasourdis

Devant des écrans animés

Des miroirs pales plissés

Exténués méditant…

 

ET……

 

 Sur le rivage, s’embrassent les amoureux aux yeux étincelants.

   

  • Samia Lamine©2009 



       *Boujaffar est une plage en plein centre de la ville de Sousse appelée La Corniche.

 

 


 

Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 01:04



 Ma tfakkirchi fi lahzaan: Ne pense pas au chagrin.


 
                                                                    

                                                           U
il aalim yidh hak: L'UNIVERS RIT:Une chanson optimiste qui chante la joie de vivre.




link: (radio)ayich minn ghir amal fi hobbak: AMOUR SANS ESPOIR




 ALI RIAHI sur scène où il est mort en chantant en 1970 "GATLITNI MINN GHIR SLAH": ELLE M'A TUE SANS ARMES.


BIOGRAPHIE:



 Ali Riahi (علي الرياحي), de son nom complet Ali Fethi Ben Mohamed Ben Brahim Riahi, né le 30 mars 1912 à Tunis et décédé le 27 mars 1970 à Tunis, est un chanteur et compositeur tunisien. Il est le petit-fils de Sidi Brahim Riahi dont la zaouïa se trouve dans une rue de la médina de Tunis.

Artiste raffiné et exigeant, il jouissait d'une popularité s'étendant par-delà les frontières de son pays,».

En janvier 1970, il séjourne à la clinique Saint-Augustin afin d'éliminer un taux élevé de cholestérol. Malgré le traitement, il succombe le 27 mars à une crise cardiaque sur la scène du Théâtre municipal de Tunis, ce qu'il avait d'ailleurs souhaité lors d'une interview à la radio quelques jours auparavant.

Ali Riahi s'appliqua tout au long de sa carrière à véhiculer le souffle d'une musique tunisienne imprégnée de modernité. Par le look extravagant de ses costumes de scène, il offrait selon Hamadi Abassi « l'image d'un dandy anticonformiste mais sincère et authentique ». Ce chanteur citadin composa plusieurs chansons d'inspiration bédouine, révélant son attachement aux valeurs sublimées d'une société rurale et à la liberté. Il laisse finalement plus de 150 chansons de styles différents — chanson traditionnelle tunisienne et orientale, synthèse des deux styles, style occidentalisé, etc. — qui constituent une étape caractérisant la création tunisienne au cours de la première moitié du XXe siècle.





Repost 0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)