Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 11:37

 RIEN QUE TA LUMIERE... DANS MA MISERE...

 

 

 

 mama,

                                               Maman: (1929- 2010) 

 

 

La  flamme de la félicité est désormais

Inhumée

Dans la NUIT

Oh mère…

 

……………………………………………

Mère…maintenant tu n’es plus là…

Mais…ton éclat ondule entre mes doigts

Et voltige autour de moi

Telle une séraphine aux ailes cristallines

 

Mère… maintenant tu n’es plus là

Mais je te vois…

Ton front… d’un nimbe auréolé

Ton sourire…une lumière immaculée

Et tes yeux… une parole divine.

………………………………………………………….

  

 

Oh maman mes perles appellent tes caresses

Maman ton enfant altérée par les années

Ne daigne plus respirer

Ton enfant flétrie et fanée

Comme la rose de Ronsard

Ne retrouvera plus la beauté

Et comme les épis dans le vent forcé

Ne retrouvera plus la paix

Que dans les mots sourds

Dans le silence du noir si lourd

Dans les vers qui ne voient plus le vert

Ou dans le ventre de la terre

Quand elle sera rongée par les vers

 

 

Pourquoi mère es-tu partie ?

Pourquoi m’a tu donné la vie ?

Prends-moi auprès de toi !

Prends-moi dans ton drap

Loin de ce théâtre et ses misères

Prends-moi dans tes bras

Loin de cette exécrable sphère...



Dans la boue notre mère. 



Juillet 2010.

 

                                            © 2010 Samia Lamine

Repost 0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 05:16

oiseau 

 EN VOIE DU RIEN.

 

 

Les ruines de l’âme fuient

Et accourt l’écho des heures

...............................................

Et la mémoire abolie enfouie

Les jours vacillant depuis des millénaires

 

Comme une mouette sans ailes

Mon cœur défunt

Tombe sur un roc

Seul

Au milieu de l’océan en sang

........................................................

 

Le crépuscule sépulcral annonce la prière de l’absent.

 

 

SAMIA LAMINE. (Juillet 2010)

Repost 0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 21:21

 

Où que je sois, je me trouve à marcher seule

 

Seule, Je sens

 

Je ris seule

Seule, Je pleure

 

Seule,  Je lis

Seule,  J’écris

 

Seule,  Je me calme

Seule,  Je m’énerve

 

Et seule....

             Je meurs

 

Où que je sois,

                        Tu  me rejoins… 

 

Personne, d’autre que toi, ne tapote mes yeux 

Et ne porte le poids de mes « Non »

 

Les proches ou lointains, s’épuisent, étouffent, s’absentent,

Quittent, se lassent, trahissent,  meurent….

 

Leurs paroles

                 sont

                       castrées

                                    et eux sont

                                                     violés

 

Je t’ai porté dans mes doigts, mon coeur, mes yeux, mes sources, mes prés, et mes larmes

Pour te porter comme un habit et que tu m’habilles une ombre

 

   Oh ! Eternité,

                           Infini…  

                                          Destin indulgent…

 

                                                                   Cruelle trahison….

 

 

Sois un tendre et doux écoulement sur mon chemin !

Mélange ton nectar avec celui de la mer et de la terre 

Te voilà le dessein qui m’emporte malgré les soupirs 

Tu  donnes à mes stupidités de meilleurs temps à mes temps…

Comme je rêve…

Je rêve d’une vie meilleure et d’un univers plus pur  et plus beau!

Ah…toi…quand je suis  accusée,

Je ne suis plus moi mais… une autre à l’identité semblable à la mienne

Calme, comme une cigale ayant chanté durant les saisons chaudes,

Soumise  et obéissante à son maitre comme une offrande

 

Oh… ! Toi … ! Quand  tu appelles l’âme agonisant 

O ! Vous qui  avez servi à ma vie la coupe de la séparation 

Dans mon orteil droit, l’issue de l’âme quittant le corps

Et dans mon orteil gauche, l’issue de l’âme quittant la vie !

 

O !  Mon  exil

                           Tu es lumière

Dans les tréfonds des pièges la parole

Sur les récifs  des cavernes corallines

Notre fête sera embaumée, gaie et parée de poissons, de rubis,

De coquelicots  marins  et de filles de l’art de la magie…

 

 

Voila que mon cœur tremble impatient de rencontrer l’horrible invisible

Et voila que ma voix est enveloppée par deux!

 

 Reproduis-toi

                          O! Poésie dans les âmes des arrivant

Oh, toi, lointaine patrie !

                                       Vis en paix parmi les pays !

Oh ! Ombres de l’éternité 

                                      Eclairez … Illuminez 

                                                                      Mon âme qui s’écoule dans les mélodies !

 

-22-07-1995- Au port Kantaoui, le rythme m’a envahi.

-15-08-1995- A khézama, un été automnal, l’odeur de l’herbe mouillée m’enivre !

-08-06-1998- Un matin, la rature suite à la rature, la parole afflue.

 (Kalaa Kébira- Lycée Ali Bourguiba).

  - 02et03-11-1998-  Finirai-je seule ?

   G..O..U..T..T..E………à ……..G..O..U..T..T..E

 

         © 2010 (Texte de Néfissa Triki traduit de l'arabe par Samia Lamine)

Ci-dessous le texte original en arabe:

 

إلى المشعلين

 

حيثما أجدني أمش وحدي

وحدي أحس

أضحك وحدي

 وحدي أبكي

أقرأ وحدي

وحدي أكتب

أهداوحدي

وحدي أغضب

 أمتْ وحدي

حيثما أكنْ تدركني

لا غيرك يربّت على عينيّ

يحمل عبئا ثقيلا لاءاتي

الأقارب والـأباعد يتعبون نيختنقون، يغيبون

يهجرون

يملون ،يخونون، يموتون، يُخصى كلامهم

يُغتصبون

حملتك في أصابعي  قلبي ،عيني ،منابعي ، مزارعي

مدامعي حتى ألبسك تلبسني ظلا

ايها  الابد  الازل ، القدر السهل، الغدر الصعب

ابق سلسا سلسبيلا سيالا سبيلي

فلتخلط رحيقك برحيق البحر  الأرض

ها انت الغرض تحملني رغم آهاتي

تعطيني على حماقاتي اوقاتا اجمل لاوقاتي

 اشتهيني لك دنيا كونا انصع احلى

آه يا حين اكون مشبوها فيّ

لست انا بل شبيهة الهوية

هادئة هدوء صرصار غنىّ طيلة فصول ساخنة

مطواعا ارتخى لسيّده قربانا

آه ..يا ..حين تنادي النفسُ... سقياها

يا سقاة العمر من كأس الفراق

في إصبع ساقي اليمنى مخرج الروح من الجسد

في إصبع ساقي اليسرى مخرج الروح من الدنيا

 يا غربتي

.أنت ضياء في قاع فخاخ الكلام

في فجاج الكهوف لمرجانية

يكون حفلنا أريجا بهيجا ، بهياّ بالحوت بالياقوت

بنبات الأقحوان البحري وبنات الفن السحري

ها بدأ القلب يرتجف للقاء الغيب الرّهيب

ها صوتي يلتحف باثنين

تناسخْ أيها الشعر في أرواح القادمين

أيها الوطن البعيد عش أمينا في البلدان

يا ظلّلي ْالخلود اشعلا النور ...أشعلا النور

على روحي الرقراقة في الألحان

 

نفيسة التريكي

 

 

الديوان الثاني: سراج القلب ص197/198/199

22/7/1995بمرسى القنطاوي ...بدأني الإيقاع ذات قيلولة

1/8/8/1996خزامى ذات صيف ِخريفٍ والماء يفوح من الزرع

5/6/1998شطب...وشطب لأقول القول أكثف ..القلعة الكبرى بمعهد علي بورقيبة *صباحا*

*2*3*11//1999هل أنتهي وحدي ؟ 

ق...ط...ر...ه...ق...ط...ر...ه

 

 

Ci-dessous une copie du texte (p 197-198-199) extrait du recueil "Cierge du coeur" de Néfissa triki

flambeaux1flambeaux2

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:46
nasser                                            ناصر             
                           

 

 

Jamel Abdel Nasser est né le 15/01/1918 ; Mort le 28 septembre 1970. Héros de la guerre de 1948 contre Israël, le colonel Gamal Abd el-Nasser renverse en 1952 le roi Farouk 1er et proclame la République. Il projette alors de moderniser l'Egypte: centralisation de l'état, nationalisation de l'industrie, réformes agraires... Des projets de travaux publics fleurissent, comme le barrage d' Assouan, véritable symbole du prestige égyptien. Avec la nationalisation du canal de Suez en 1956 et une résolution de la la crise économique à son pays, son projet unionniste, sa persistance dans le combat d'Israel, Nasser - est alors perçu par le monde arabe comme un héros.

En 1967,la guerre des 6 jours est couronnée par la Naksa qu'on attribue à des trahisons à haute échelle,
Le "RAIES" démissionne mais est vite rappelé par le peuple. Le 28 septembre 1970, il est  atteint d'une crise cardiaque. Sa mort subite demeure une énigme et la thèse que Nasser a été assassiné est une quasi évidence dans les rues arabes, encore faut-il que l'enquête porte ses fruits pour  que les criminels soient jugés par l'histoire.

                                                                    nasser1.jpg

Quarante après, les photos de Nasser vibrent entre les mains des jeunes arabes dans toutes les manifestations. Quarante ans après, les jeunes ayant opté pour Nasser comme avatar se comptent par milliers; c'est peut être avec Guevara l'avatar le plus utilisé sur FB et tant d'autres sites et forums arabes. Cela ne peut que témoigner que cette figure mythique est inscrite dans l'esprit collectif arabe et musulmans. Pourquoi si ce n'est que Nasser est le symbole de la nation, de l'union arabe, de la résistance et du défi? Pourquoi si ce n'est que c''est l'homme des trois "NON" brandis au visage des sionistes "NON à la réconciliation... NON à la reconnaissance... Non aux négociations."? Pourquoi si ce n'est que c'est l'homme qui a été assassiné pour ses idées et projets qui portent en eux le salut du maghreb et du machrak? Pourquoi si ce n’est qu'il est l'homme contre qui toutes les forces impérialistes se sont unies parce pour inhumer son idéologie unioniste dans le berceau et pour donner la place à celui qui devait aller  à Jérusalem puis à Camp David?

Pour le reste, des critiques, on peut en faire surtout concernant l'absence de démocratie. Mais, aujourd'hui, la démocratie n'est-elle pas le cheval de Troie que monte qui veut pour briser qui il veut parmi les pays? Et est-ce les présidents arabes soutenus par l'occident sont plus démocrates que lui???

Bref, pour l'honnêteté historique, Nasser  a dans les cœurs arabes une place que le temps n'effacera jamais.

SAMIA LAMINE.

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 12:00

 

handhala.jpg

 

      LA FEMME IRAKIENNE: UNE CONDITION AU DEGRE ZERO.

 

 

L'Irak colonisé, comme l'a souhaité W. Bush dans un de ses discours, est en quelque sorte ramené au moyen âge: y règnent, la superstition l'analphabétisme, les querelles religieuses, le fanatisme, la pauvreté, le chômage... Ces tares touchent à la fois les hommes et les femmes. Ce sont les conséquences de la colonisation qui a tout intérêt à voir ce sous développement pour justifier sa présence militaire et surtout pour enfoncer le peuple dans sa misère afin de mieux le marginaliser.

 

Pour ce qui est des femmes, du temps de Saddam, elles s'appelaient " Al majidat" c'est à dire "Les grandes dames". Elles avaient tout le respect et la société compte un grand nombre de femmes scolarisées, fonctionnaires dans tous les secteurs, y compris celui de la recherche scientifique et dans le domaine militaire.

Ainsi, lors de mon voyage en 1991, j’ai constaté que le mode de vie des irakiennes ne diffère pas de celui de toutes les femmes dans le monde : dans les rues, on voit des filles modernes, chics en djeans à côté de celles qui portent le foulard pudique ou le hijab… toutes, en route vers l’école ou l’université ou le travail. Et dans les maisons, toutes vivaient dans la décence et la propreté : les plus riches avaient les meubles les plus luxueux et la table de cuisine la plus garnie et les moins riches avaient leur part, modeste certes, mais honorable et digne des règles de la diététique. Rien de tout cela aujourd’hui.

 

L’embargo, voté par les nations unies en aout 1990 (durée 12 ans) a tout saboté et la guerre a achevé le reste de ce qui a été construit pendant des décennies.

Le 9 avril 2003, le jour de l’entrée de la coalition à Bagdad, l’armée s’est abattue sur les musées qui sont le symbole de la culture et de l’histoire. Et les premiers mandats d’arrêt signalaient à la fois des hommes politiques au pouvoir tout autant que des hommes et des femmes artistes et savants dont la célèbre Amiche ( femme savante dans le domaine nucléaire).

 On comprend, alors, comment et pourquoi tous les efforts de scolarisation, d’alphabétisation, d’encadrement culturel des femmes ont échoué depuis les années l’occupation. On comprend pourquoi le classement de l’Irak a chuté dans les tableaux de statistiques des organisations internationales. Ces tableaux étaient utilisés par  les princes de la guerre pour convaincre l’opinion mondiale de la nécessité de ce qu’ils appellent  « la libération de l’Irak », et on comprend pourquoi.

 

Exilée depuis 18 ans en France, l'Irakienne Ahlam al-Gaulani (…) Epouse d'un opposant communiste à Saddam Hussein, Ahlam al-Gaulani évoque avec nostalgie la liberté passée de sa patrie d'origine. « La condition féminine était la plus avancée du monde arabe avec la Tunisie, se souvient-elle. Très peu de femmes portaient le voile. Mais depuis la fin de la guerre de 1991, le conservatisme a ressurgi, la polygamie a été rétablie, et l'égalité des sexes n'existe plus. » (…) constate avec dépit une participante, qui n'a aucune confiance dans le parrain américain pour défendre la cause des femmes*. 

 

Aujourd'hui, les majidats souffrent le martyr dans un monde qui diabolise leur pays... un monde qui a détruit leur pays au nom de la démocratie et des libertés.

 

Aujourd'hui, à une journaliste qui consacre son article au « rôle de la femme irakienne dans la scène politique aujourd’hui », je réponds : qu'importe pour ces femmes le parlement quand leurs enfants crèvent de faim? Que leur importe la démocratie quand leurs enfants n'ont pas les moyens pour aller à l'école? Que leur importe la politique quand elles sont violées par  leurs « libérateurs ». "Comme la femme est l'avenir de l'homme", comme le développement d'un pays passe par la culture, la science, l'histoire et la femme qui forme les générations, l'occupant a visé cette cible mais il oublie  que l'injustice n'a pas d'assise et que les peuples opprimés ont toujours la main de l'Histoire avec eux.

 

La seule politique qui doive primer pour les femmes irakiennes, à mon avis, c'est la lutte contre les colonisateurs...la lutte pour la liberté perdue de leur patrie afin de se reconstruire et ramener la l’Irak à son âge d’or : une grande puissance arabe développée grâce à ses hommes et ses femmes, et grâce à ses scientifiques et artistes.

 

Et tout vient à point à qui sait résister.

 

 

 

Des chiffres alarmant qui parlent:

 

                       -en 2000 la femme irakienne a obtenu 20 chaises soit 8 % du total

En 2007, les ont 25% des chaises parlementaires.

 

 

                       -en 2000 : 86% des filles de 6ans sont inscrites (primaire), 35% à l’université.

En 2007, selon l’unicef, 30% de la totalité des enfants sont scolarisés

 

 

- en 1999, 40% sont actives dont 15% occupent des postes de responsabilité

En 2007, les femmes actives constitue 14% de la population.

 

 

 LAMINE SAMIA. (Septembre 2010)

 

 

 

 

DOCUMENTS A VOIR :

 

     1° http://irakiennes.blogspot.com/2007/04/merci-aux-librateurs-de-la-femme.html

 

    

2° Source du témoignage :

http://www.leparisien.

 

 

    

Source des chiffres :

     http://www.almansore.com/MakalatI/MK-nisaaaliraq13-03-09.htm

Repost 0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 16:01

 

paix.jpg

                              ( Cricature publiée dans le journal "AL QUDS AL ARABY")

 

L’état sioniste est le seul au monde à ne reconnaitre la citoyenneté qu’en fonction de la confession religieuse. Le seul état qui veut se fonder sur l’exclusion. Depuis quand " les démocraties" n’ont-elles pas de repect pour les différences ? Quelle démocratie, dans le monde, est -elle fondée sur la religion ?
Et le pire c’est que les grandes démocraties du siècle soutiennent cette exigence des sionistes.

Et marge du feuilleton des négociations directes, les ministres des affaires étrangères arabes, réunis hier, ont refusé de reconnaitre "Israel" comme un état juif et cette prise de position traduit celle tout le peuple arabe et musulman.

 

SAMIA LAMINE.

 


-----.jpg

 

                                                                  NON A LA NORMALISATION...

 

 

                              ( Cricatures publiées dans le journal "AL QUDS AL ARABY")

 

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 12:50

aid5.gif  (gif animé recueilli dans le blog de sourour. Merci à ffATHIA NASR lA créatrice DE Passion des fleurs)

  

 

 

عيد سعيد وكلّ عام وأنتم بألف خير

 

 

 

AID.jpg

                                       aid3.jpg

  (gif animé  Bonne fete DE L'AID EL FITR° recueilli dans le blog de Sourour. Merci à FATHIA NASR lA créatrice DE "Passion des fleurs3)

Repost 0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 06:17

campagne60ans.                                                            cartes-palestine.jpg

 


Vous, Ibs et Olmert*
Y’en a marr' de vos patates,
Foutaises à gerber !

 

         © 2008 Samia Lamine

 

 



 

 

NB:

1)le 31/08/2008:

 
 * Le dernier round des négociations, entre les responsables palestiniens et les autorités de l'occupation, est clos suite au refus d’Olmert de discuter de la situation définitive de Jérusalem/ AL QODS.

 

2)Le 1er septembre 2010:

  Le 1er septembre 2010 MAHMOUD ABBAS s'engage dans les négociations d irectes avec à Washington:

 

Encore des concessions ... toujours des concessions... pas les mêmes concessions....des concessions destructrices... des concessions réductrices... de la terre, des droits et de la justice.

 

 

3) Ibs: Diminutif de Abbas ( Mahmoud Abbas président palestinien dont le mandat a expiré en janvier 2009.) 

 

 

Repost 0
Samia Lamine - dans HAIKUS
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 11:50
AIMER- AMOUR- AMOUREUX. (Mes citations et pensées)

CITATIONS:

1) Ne dites pas que l’amour n’existe plus aujourd’hui mais dites, les hommes, au XXI ème siècle, adorent l’argent: ce dieu de la NEW ère qui devient leur valeur suprême alors ils ne voient plus que le jaune tintant et leur rétine refuse de reconnaître la couleur rouge des roses de l’amour et de la vie.

 

 

2) Quand on aime, on se fond dans l'Autre non pour se soumettre et s'effacer; C'est la fusion des grandes âmes qui savent faire don de soi dans le respect, l'entente, l'échange, la complicité et la compréhension.
C'est une fusion qui n'empêche pas les deux paires de yeux de se regarder face à face et les deux cœurs de battre l'un pour l’autre... mais séparément...  c'est à dire dans le respect des différences et la l'intimité de l'autre...

 

 

3) Aujourd’hui, dans la société capitaliste, l’amour est commercialisé à la manière d’une marchandise exposée qu’on achète selon le goût surtout avec le développement des sites de rencontres ou des annonces de mariage. Et alors, on signe le contrat d’achat des ressemblances avec les conditions de garantie à la manière des vendeurs en ligne !

Marché conclu ! Satisfait ou non… NON remboursé. Ha!ha !

 

4) L'être humain ne vit pas que pour et par lui même mais pour et par les autres aussi. La nature sociale exige, donc, de nous qu'on vive d’échange et de dons pour vivre heureux et équilibré.

Ainsi, les amis, les amoureux et les peuples doivent vivre.

 

 

5) L’amour est un don de soi, certes, mais chaque être humain équilibré s’attend recevoir de l’autre. L'échange est la condition sine qua non de la réussite d'une relation.

 

 

6) En amour, donner sans recevoir est l’affaire du masochiste et recevoir sans rien donner est celle de l’égoïste. Un tel rapport n’est point sain et en vain de tels amoureux s’obstinent à aller ensemble plus loin… sans soins... sans dialogues.

 

 

7) Dire son amour rassure le partenaire et nourrit son âme; encore faut-il le lui prouver par les petits gestes tendres et l’attention.

 

 

8) Aimer illumine les cœurs… Cette lumière apporte la paix et la sérénité à l’âme. Sans ces rayons, rassurez-vous que celui que vous avez choisi n’est pas votre âme sœur.

 

 

9) L’amour, le vrai amour ne naît que de la rencontre de deux personnes saines. Combien de couples vivent dans la discorde et ne savent pas que leur relation tendue se nourrit des rapports inconscients qui relèvent plutôt de la pathologie!

 

 

10) Aimer, c'est trouver un soleil dans l'obscurité de la nuit.

 

 

11) Ce n'est pas l'amour qui est la source de la souffrance d'un amoureux mais son partenaire.

 

12) Si les hommes cessaient d'aimer, la terre cesserait de tourner et le monde risquerait de se perdre entre le fer, le blé et sexe.

 

13) Si l'amour a ses peines, il a aussi ses délices.

 

14) L'amour est une valeur universelle qui a existé, existe et existera toujours... Aujourd'hui, dans la société de consommation où prime le fast- food, les humains ont tendance à consommer l'amour aussi vite qu'un sandwich... Et hop! Au suivant(e)!

 

15) L'amour se nourrit de complicité, d'échange, de respect et évolue dans la tendresse et l'amitié.

 

16) Etre fidèle en amour, c'est avant tout être fidèle à soi- même et à ses sentiments.

 

Samia Lamine.(Août 2010)

 

Repost 0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 17:37

 

 

 

Les rêves s’étiolent…et… Le monde dégringole ?

Si vous en avez ras le bol des patates,

Pour vous, ces bizutages pour vous dilater la rate :

 

Mangez le dollar et  à défaut le pétrole.

Humez le carbone et à défaut la colle.

Rêvez misères et à défaut la guerre.

Et si vous guignez pour sauver votre chair,

Guantanamo et ses portes sont ouverts

Et à défaut, allez aux enfers.

Vous y trouverez tout le nécessaire :

Le miel, le lait, l’or et les houris.

Offrez-vous, donc,  la corde de l’oubli.

Libérez-vous de notre bal

Laissez-nous à notre rush triomphal.

 

 

         © 2009 Samia Lamine

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)