Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 04:18

Un article, commentant l'invasion des salafites de Bizerte lors des festivités de la journée AL QUDS avec le doyen des prisonniers Samir Kuntar, a suscité de vives réactions des internautes sionistes.

Certains se réjouissent de l'action salafite et de la fitna qui fait s'entretuer les frères arabes et les autres regrettent de n'avoir pas vu Kuntar se faire sauter par une balle et rappellent leur gouvernement à l'ordre du terrorisme d'état.

 


 

A lire ci-dessous et à méditer:

 

Réaction de l'auteur de l'article exprimée dans la conclusion:

"Qui aurait cru qu’un jour je serait en parfaite adéquation avec les salafistes ? ..."


 Réponses des internautes réagissant à l'article:
  1. niroRépondre

    18 août 2012 a 10:43

    israel devrait penser a le recuperer,pour lui faire la meme tete que celui qui est en photo.
    ceci ,une fois par semaine,sans qu’il connaisse ,ni le jour ,ni l’heure, ce fils de chien.
    ce salopard,a eté liberé,il y a des moments ou on ne comprend pas les decisions israeliennes.
    la population juive israelienne a eté complice du gouvernement ,qui a fait l’echange!!

  2. yehudaRépondre

    18 août 2012 a 10:47

    « régime d’Assad qui a déjà tué presque 20.000 personnes en quelques mois »

    Non mais je veux bien que le régime Syrien soit l’allié du Hezbollah et qu’Israël a raté le coche au début du coup d’état islamiste en Syrie, mais est ce bien la peine de propager une propagande malhonnête en faveur des salafistes (qui dans quelque mois lanceront des roquettes sur Jerusalem) …?

    Si il y a eu environ 20000 morts dans cette guerre civile et qu’il y a deux parties dans cette guerre civile, on peut au moins considérer que entre 1/3 et 2/3 des morts sont directement dus aux « rebelles ».

  3. chantalRépondre

    18 août 2012 a 11:02

    Et bien c’est très bien, que cette raclure de vermine ne se sente plus jamais en sécurité! Ah, le jour où il rendra le kk qui lui sert d’âme, le monde sera déjà moins puant.

  4. LEMOINERépondre

    18 août 2012 a 11:46

    et pourquoi pas un petit tire ciblé , dés que possible ?

  5. Gérard PierreRépondre

    18 août 2012 a 12:07

    Cet article me rappelle le spectacle des crabes entassés les uns sur les autres dans un immense panier, …… et qui passent leur temps à s’arracher les pinces les uns les autres !

    Les muzz étant, par nature, socialement et politiquement « inbouffables » NE METTONS PAS LE NEZ DANS LEUR PANIER ! …… Laissons les s’anéantir les uns les autres !

  6. ArmandRépondre

    18 août 2012 a 14:22

    Toujours aussi courageux ces gros porcs . Qu’il crève . Amen .

  7. bangkokRépondre

    18 août 2012 a 15:22

    une balle de 11.43 et c est fini ,il
    aura eu peine realisé au lieu de l échanger plus tard.
    Pas de cartier avec ces porcs !!

    • chantalRépondre

      18 août 2012 a 15:26

      T’as raison, faut remettre sa montre à l’heure!

  8. MarockRépondre

    18 août 2012 a 16:04

    Comme disait Jacques, avec son cadran solaire dans la nuit canadienne.

  9. jacques bordeRépondre

    18 août 2012 a 16:33

    c « sport » les nuite chaundes de la nouvelle tunisie! ou plutôt la « tunazie »…

  10. popi soudureRépondre

    18 août 2012 a 17:30

    rien a faire ( pour etre poli !) qu ‘ ils se tuent en eux ! c ‘ est toujours ca ! dommage qu ‘ ils aient loupés ce fumier de kuntar !

  11. MarcorozRépondre

    18 août 2012 a 17:46

    Tayechi aurait mieux fait de pratiquer le tai-chi.

  12. MADARRépondre

    18 août 2012 a 20:07

    Il faut le mettre dans un tonneau rempli de sang de porc et lui mettre la tête au bas de ce tonneau

  13. Militant ArabeRépondre

    18 août 2012 a 20:12

    PALESTINE IS AN ARAB TERRITORY
    DEATH TO ISRAEL
    DEATH TO USA

    VIVE BASHAR AL ASSAD
    VIVE HASSAN NASRALLAH

  14. yahyaRépondre

    19 août 2012 a 10:51

    attendez les salafistes aprés la chute de L’ASSAD. Vous allez voir s’ils sont mauvais ou non.

  15. GuycirtaRépondre

    19 août 2012 a 15:05

    Tout le mode sait que les salafistes sont de grands démocrates et de grands humanistes. Plus arriérés qu’eux tu meurs. Heureusement, ils n’ont pas fini de s’entretuer…Pourvu que ça dure

  16. meller danielleRépondre

    19 août 2012 a 15:27

    Dommage qu ils ne l ont point flingues

  17. meller danielleRépondre

    19 août 2012 a 15:29

    Le type sur la photo fait le salut nazis

Partager cet article
Repost0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 21:53

 rev 

Emoke tapisseries.

 

 


A refaire

 

 

Plus rien ne ressemble  à plus rien

Il n’y a plus d’hier ni de demain

Plus d’hiver ni de printemps

Plus de couleurs ni d’horizon

 

Les choses n’ont  plus de noms

Et… plus d’encre pour la plume…

 

Nos visages absents sauront- ils que

Tout a été sans être

Et que rien n’est sans tournoiement… et sans re- création

 

Samia Lamine (Juin 2012)

Partager cet article
Repost0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 11:00

REVOLTE- TOI!

 nizarkabani-copie-1

 

 

 

Ce poème est extrait du recueil de Nizar Kabani "Journal d'une femme indifférente". Dans cette oeuvre écrite en 1968, après la défaite de 1967 (La Naksa), le poète exprime sa révolte et sa colère contre l'orient de la supersition et de l'ignorance ... contre un orient paralysé et menacé de mort... un orient où la femme chosifiée est captive, déconsidérée, marginalisée et écartée. Ainsi, dans ce poème, toujours d'actualité étant le contexte des révolutions et surtout vu la contre-révolution qui menace les acquis de la femme depuis le XIX siècle, il appelle la femme à se révolter pour qu'elle puisse contribuer avec les hommes libres au développement et au combat contre tout ce qui freine le progrès de la société, la liberté et la libération de l'orient assujetti par ses dictateurs, les forces rétrogrades arabes, les impérialistes et les sionistes.

Samia Lamine

ثوري


ثورى....احبك ان تثورى

ثورى على شرق السبايا

و التكايا ...والبخور

ثورى على التاريخ

وانتصرى على الوهم الكبير

لاترهبى أحدا فإن

الشمس مقبرة النسور

ثورى على شرق

يراك وليمة فوق السرير

(1968 -يوميات إمرأة لا مبالية-) 

نزار قباني

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 12:23

 

RÔLE DES ONG AMÉRICAINES DANS LE PRINTEMPS ARABE:

  Le cas complexe de la Tunisie
 jeudi 1 septembre 2011

 


INVESTIGATION

  Les ONG américaines présentes au pays du Jasmin ont depuis quelques années un rôle majeur dans le soutien logistique et la formation de cyberactivistes influents. Reportage dans un café, rendez-vous des blogueurs militants. Par Seif Soudani (à Tunis)


La question est taboue jusque dans la blogosphère tunisienne où elle n'est évoquée que du bout des lèvres. Pourtant, dans le milieu du blogging cybermilitant, chacun semble vaguement savoir, lorsqu'il n'est pas directement concerné, que les Américains ont œuvré et œuvrent encore, par le biais de diverses organisations non gouvernementales, à faire avancer certains agendas auprès des cyberdissidents.

Nul n'ignore le rôle que ces derniers ont joué dans les révolutions arabes : des tribunes an­ticensure et prolibertés individuelles, dont ils ont été les pionniers, au micro-blogging via Twitter signalant les positions des snipers, ils ont été ceux qui ont mis pleinement à contribution toute la puissance des réseaux sociaux et des outils du web à leur disposition pour faire tomber des dictatures à la force du clic !

Afin de faire la part des choses entre les faits et la désinformation, l'info et l'intox, nous avons mené l'enquête sur place, notamment à Tunis où les langues se délient maintenant que l'ex-régime n'est plus.

 

 

Au QG des "geeks"

C'est non loin du Barista's, un café huppé des Berges du Lac de Tunis, que nous rencontrons Ka­rim Benabdallah, alias Karim 2K, pseudonyme sous lequel il s'est fait connaître lors des événements pré-14 janvier 2011, blogueur de premier plan, célèbre pour sa présence sur le terrain. Devenu depuis la révolution du Jasmin une sorte de quartier général des "geeks" et des blogueurs militants, le café high-tech organisait ce jour-là, en partenariat avec une vingtaine de blogueurs influents, une opération de sensibilisation sur la toile à la nécessité de s'inscrire sur les listes électorales. Bilan, quatre nouveaux blogs créés ce soir-là, nous annonce-t-on fièrement.

 

Un soutien technique plus qu'idéologique

Le blogueur star Karim nous fait remarquer au passage une présence américaine ce jour-là aussi, par le biais de Monica Marks, une militante des droits de l'Homme venue de l'ambassade américaine située à quelques encablures de là, recueillant toutes sortes d'informations noir sur blanc, mais qui nous affirmera qu'elle est "self-employed", travaillant pour son propre compte.

Plutôt enclin à témoigner, le jeune cadre trentenaire entre d'emblée dans le vif du sujet. Nous comprenons alors que des clans se sont formés au sein même de la blogosphère depuis la révolution : les uns et les autres commençant enfin à parler politique après vingt-trois ans d'absence de débat, des divisions de politique partisane voire des luttes d'ego traversent en effet un groupe naguère soudé autour d'une même cause antidictature.

Pour autant, les conflits de personnes ne remettent pas en cause l'authenticité des révélations qu'il nous livre: toutes sont vérifiables, parfois preuves tangibles à l'appui telles que les cartes de visite de hauts responsables de divers organismes qu'il nous soumet, à l'image de celle de l'International Partnersbip Director de l'Institute for War and Peace Reporting, basé à Washington, New York, Londres et La Haye. L'homme aurait sollicité une rencontre avec lui et d'autres blogueurs connus en vue d'opérations de com.

Il nous parle d'abord de l'American Program for Middle-Eastern Youth, un programme de formation en "camp out" organisé au Maroc en 2009, auquel avaient été conviés cinq blogueurs tunisiens sélectionnés après avoir été repérés pour leur activisme, dont Aminé Kochlef, alias Stupeur, et Fatma Riahi, alias Arabica.

Il insiste sur le fait qu'à part les Etats-Unis à l'époque, aucun autre pays étranger n'était intervenu auprès des blogueurs. Par ailleurs, et toujours selon lui, à la veille de l'initiative commune de Yassine Ayari et Slim Amamou "Nhar Ala Ammar" dès mai 2010, désormais célèbres pour avoir osé braver la dictature en dénonçant la censure numérique, ceux-ci avaient été invités à l'ambassade américaine pour une visioconférence dont l'objet était une formation aux techniques de contournement de la censure ainsi qu'aux méthodes de réaction face à la répression.

Nous savons par ailleurs, d'après d'autres sources et nos propres recherches, que Slim Amamou, le blogueur devenu secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports après la révolution avant de démissionner, était discrètement parti en compagnie de l'homme d'affaires Farès Ma-brouk pour intervenir à une série de conférences à la prestigieuse Université de Yale à l'automne 2oro. Il avait par ailleurs été l'organisateur de Ted X Carthage, un événement où, parmi les conférenciers chargés de présenter leurs idées originales (le slogan de Ted X est "spreading ideas"), Slim Amamou s'était présenté comme le détenteur de la franchise "Anonymous" en Tunisie. Ayant des liens avec le Parti Pirate dans les pays où celui-ci existe, la doctrine Anonymous est aujourd'hui controversée comme on le verra plus loin.

 

"L'Américaine"

Autre figure clé du mouvement des blogueurs révolutionnaires, Leena Ben Mhenni est celle qui, d'après Karim 2K, est la plus en contact avec des ONG américaines. Pour l'avoir déjà rencontrée à Boston en 2008 où elle jouissait d'une bourse d'études sous le programme "Fulbright", nous savions déjà qu'elle était crainte sous Ben Ali par des autorités qui l'appelaient en privé "l'Américaine".

Plus généralement, Karim nous confirme enfin que des fondations comme l'IWPR se sont même employées à former les journalistes de la presse écrite, de la presse web ainsi que les médias locaux (Nessma, Mosaïque FM, Express FM, Tunisia Live, etc.). Il s'agissait de leur inculquer un savoir-faire dans le multimédia, le reportage en temps de conflit ayant des exigences propres. L'institut a promis de revenir utiliser ses fonds pour aider à la création entre autres de web radios.

Interrogé sur le fait de savoir s'il y a eu formation d'ordre idéologique, nous avons droit à un laconique "pas pour l'instant". "Ça va venir", ironise cependant le cyberactiviste. Lui-même a participé à des workshops et séminaires dans lesquels des blogueurs d'autres pays arabes étaient présents, tel que l'Egyp­tien Wael Abbas, très soucieux d'une action internationale coordonnée entre blogueurs et que l'on a aperçu à la réunion de l'Open Governance à Montpel­lier en juin dernier, une initiative ayant pour but d'étudier les diverses formes de démocratie participative de demain.

 

Vers une nouvelle doctrine du droit d'ingérence?

A l'issue de cette enquête, il ressort de nos divers entretiens, notamment avec d'autres blogueurs plus jeunes ainsi qu'avec la Freedom House ayant défrayé la chronique récemment pour ses liens supposés avec le nouveau ministre délégué au ministère de l'Intérieur, Lazhar Akremi que, d'une part, il existe des liens évidents entre ce type d'ONG et le Département d'Etat américain qui les subventionne, et que, d'autre part, l'action menée est avant tout de type logistique et non idéologique. Du moins si l'on considère les idéaux démocratiques comme appartenant à un agenda trans-idéologique, universaliste, et au-delà des pures considérations de politique étrangère et des intérêts qui existent évidemment malgré tout, du propre aveu d'Hillary Clinton.

Cependant, il est avéré que du matériel technique a bien été fourni à quelques blogueurs triés sur le volet (outils de transmission, appareils photos, caméras HD, etc.), ce qui peut de fait rendre moins indépendant, du moins légitimement faire suspecter des allégeances nuisant au fair reporting défendu par les ONG elles-mêmes.

Comme pour mieux légitimer l'action de son ministère, Hillary Clinton aurait affirmé en off, en marge de sa visite à Tunis du mois de mars dernier, que l'Etat américain a fait pression sur nombre d'ONG pour cesser de financer les entités dont il s'est avéré qu'elles étaient violentes, se fiant à une black list fruit d'une coopération entre les autorités américaines et le gouvernement de transition tunisien.

 

D'après nos informations, des groupes liés à Anonymous, dont Takriz, un groupuscule de hooligans se faisant passer pour un mouvement libertaire mais prônant le culte de l'anonymat, se serait ainsi vu couper les vivres depuis le printemps 2011, après avoir eu droit à un accès hard­ware sécurisé de ses serveurs.

Quoi qu'il en soit, les blogueurs tunisiens restent aujourd’hui divisés sur la question : il y a ceux qui, comme Sami Ben Gharbia, s'interrogent sur la légitimité et l'innocuité d'un financement américain du cyberactivisme du fait de la redevabilité et des loyautés potentielles limitant éventuellement les marges de manœuvre et la liberté de ton en cas de dérives. Il y a ceux ensuite qui pensent en revanche que cela est de bonne guerre, que si l'Occident veut préserver une certaine crédibilité, il en va même d'un certain devoir et d'une éthique des idéaux universels que de former à des choses aussi banales et d'apparence évidente que superviser l'opération des votes, surveiller des urnes, etc.

 

Source: http://www.lecourrierdelatlas.com/Politique/201092011ROLE-DES-ONG-AMERICAINES-DANS-LE-PRINTEMPS-ARABELe-cas-complexe-de-la-Tunisie/318.html

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 15:18

                         Vers la laie des roses.

 

 

 

Dans les nuits de peur

Les cris et les larmes cherchent les traces de leurs rêves impatients…

Ils hument  l'odeur d'une hirondelle qui  se fait attendre…

 

Oh soleil !

 Les années couveuses de la haine

 Du  pain pétri du sang d’orient

Arrêteront-elles la danse de l’absent ?

 

Et que dire

De la vache farcie d’or et d’argent

Des étoiles au désir tranchant

De la balance noyée dans le miroir du vent

 

Et… j’attends…

Et … personne ne répond…

 

Soudain… un grain de sable me dessine le chemin des terrains où jamais ne s’évapore le parfum des roses…

 

Et je marche… Et je marche… Et je marcherai…

 

 Samia Lamine. 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 10:46

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSuZTCrls-2TThkdVepCJ_GNuMC9J84GMkjmg6gj_dscPDsJCON

Le front du 14 janvier groupe les forces de la gauche progressessiste et des courants nationalistes (baathiste- nassérien etc…). 

Il est crée en janvier 2011. Et aujourd’hui, je pense qu'il est nécessaire qu’un tel  front se renforce en vue de contrebalancer  les poids sur la scène politique en Tunisie pour les prochaines élections face à une Troika (surtout la Nahdha)
favorisée par le résultat du scrutin et du fait qu’elle se trouve au pouvoir et face à «  l’Appel de Tunis » crée par Béji Caid Essebsi considéré comme le guide de la contre révolution.

 

D’ici là, ce front devra avoir pour tâche de brider les dépassements  des pouvoirs  qui trainent dans la réalisation des objectifs de la révolution : la rupture totale avec l’ancien régime et son héritage-la justice transitoire (dossier des martyrs et blessés- dossiers de la corruption)- les réformes (justice- information- éduction- administration)- la justice sociale- le dossier de l'embauche et du travail...

 

Dans le contexte actuel des choses telles qu’elles ont évolué depuis le 14 janvier, si les ficelles sont tirées de tout bord (Usa, israel, des pays du golf, des personnalités politiques et hommes d’affaire attachés à l’ancien régime et à leurs intérêts menacés, certains partis politiques aussi bien dans l’opposition qu’au pouvoir)  pour un simple changement de surface  qui n’ajouterait que des libertés  dans le pays et par conséquent dans la région mais  qui ne dérangerait pas les calculs géopolitiques des impérialistes et des réactionnaires, peut-on espérer  faire triompher la volonté des tunisiens libres avec ce front ? 

 

Samia Lamine.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 19:00

 

 

La nuit est tombée…  

 

La nuit est tombée et dans le vêtement du silence se réfugient les rêveries.

La pleine lune apparait.. et la lune... la lune a des yeux qui guettent les jours.

 

Alors,  viens, oh fille du champ ! Allons visiter le vignoble des amoureux.

Peut-être pourrions-nous éteindre avec ce jus la flamme des passions.

 

Ecoute le rossignol... à travers les champs, il verse les mélodies

Dans un espace où les collines exhalent la brise du basilic.

 

N’aie pas peur… oh ma jeune fille ! Les étoiles sont discrètes

Et le brouillard de la nuit dans ces vignobles voile les secrets.

 

Non! n’aie pas peur…  La mariée du djinn dans  sa cave envoutée

Somnole, ivre, et est près d’échapper aux beaux yeux.

 

Et si le roi des djinns passait, il partirait car l’amour le dissuadera:

Il est, comme moi, amoureux ; comment peut-il révéler ce qui le fait souffrir ?

 

Poème de Jabraan Khalil Jabraan (1967).

Traduction: Samia Lamine.

Musique: Mohamed Abdelwahab.

makam:kord

      سكن الليل.

 

سكن الليل وفي ثوب السكون تختبي الاحلا    

وسعى البدر وللبدر عيون ترصد الايام    

 

فتعالي يا أبنة الحقل نزور كرمة العشاق

علنا نطفي بذياك العصير حرقة الاشواق

 

اسمعي البلبل ما بين الحقول يسكب الالحان    

في فضاء نفخت فيه التلوت نسمة الريحان

 

لاتخافي يا فتاتي فالنجوم تكتم الاخبار    

وضباب الليل في تلك الكروم يحجب الاسرار

 

لا تخافي فعروس الجن في كهفها المسحور

هجعت سكرى وكادت تختفي عن عيون الحور

 

ومليك الجن ان مر يروح والهوى يثنيه  

فهو مثلي عاشق كيف يبوح بالذي يضنيه

 

 


تاريخ: 1967

كلمات: جبران خليل جبران

الحان: محمد عبدالوهاب

مقام: كرد

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 14:23

 


 Soutien à l’action « Rends la caméra ! » : Liberté de presse... Liberté d’expression!


http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2012/05/536619_4073714570936_1524585734_3298204_1858258893_n.jpg

Rends-moi mon oeil!


 

Ne m’importe plus le cercueil

Et…

Tant pis si ma mère sera en deuil

Mais…

Rends-moi mon œil

Rends-moi l’œil que tu m’as oté

Et prends, si tu veux, ma vivacité

 

Ma prunelle est la lumière de ma jeunesse opprimée

Le vent qui secoue les bras révoltés

Le testament des martyrs et des blessés

Une promesse de paix pour mon nouveau-né

 

Mon œil est  ma voix…

Notre voie… La voie de la flamme de la dignté…

La voie de la vérité…

 

Ne m’importe plus le cercueil

Et tant pis si ma mère sera en deuil

 

Aujourd’hui, je suis tout décidé :

La prunelle… ou le linceul…

Le secret des balles… ou le linceul…

Le secret des balles …ou le linceul…

 

Samia Lamine (04-06- 2012)

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 19:56
" كلمتي حرة"/ Ma parole est libre- (Amine Al Ghozzi/ Amel Mathlouthi) Traduction: Samia Lamine.

Ma parole est libre…

   

Je suis les hommes libres qui n’ont pas peur

Je suis les secrets qui jamais ne meurent

Je suis la voix de ceux qui ne se sont jamais soumis

Je suis un sens dans l’anarchie

Je suis libre... Et ma parole est libre

 

Je suis le droit des opprimés

Qu’avait ravi les étrangers

Qui ont pillé le blé de notre demeure

Et ont fermé les portes

Au nez de l’effusion des idées...

 

Je suis les hommes libres qui n’ont pas peur

Je suis les secrets qui jamais ne meurent

 

Je suis libre... Et ma parole est libre

Je n’oublie pas le prix du pain…

Et je n’oublie pas le semeur du chagrin

Et je n’oublie pas celui qui a perpétré le malheur...

 

Je suis les hommes libres qui n’ont pas peur

Je suis les secrets qui jamais ne meurent

Je suis un sens dans l'anarchie

Je suis la voix de ceux qui ne se sont jamais soumis

Je suis un sens dans l’anarchie

Je suis libre... Et ma parole est libre

 

Je suis le secret de la rose rouge

Dont  la couleur était adorée durant des années

Dont ils ont enterré l’odeur en une journée

Et... qui est sortie de son voile enflammée

Pour appeler les hommes libres...

 

Je suis les hommes libres qui n’ont pas peur

Je suis les secrets qui jamais ne meurent

Je suis la voix de ceux qui ne se sont jamais soumis

Je suis un sens dans l’anarchie

Je suis libre... Et ma parole est libre

 

Je suis, dans l’ombre, une étoile

Je suis, dans la gorge de l’oppresseur, une épine

Je suis un vent  brûlé par le feu

Je suis l’âme de ceux qui n’ont jamais oublié

Je suis la voix

De ceux qui ne sont pas morts

Je suis la voix

Qui transformera le fer en argile

Qui construira un nouvel  amour

Qui deviendra des oiseaux…

Qui deviendra des pluies…

Qui deviendra  des fleurs…

Qui deviendra des maisons...

 

Je suis tous les hommes libres du monde

Une...

Je suis…

Je suis…

Une des cartouches…

 

 

Paroles: Amine Ghozzi : " كلمتي حرة "

Interprétation: Amel Mathlouthi

Traduction de l'arabe: Samia Lamine. 

      (02- 06- 2012)

 

 

Pour lire le texte en arabe:

https://www.facebook.com/notes/amine-alghozzi/%D9%83%D9%84%D9%85%D8%AA%D9%8A-%D8%AD%D8%B1%D9%91%D9%87/341248734952

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 22:09

 

                                         Evasion.


 

Je traine mes pas lourds sur le rivage

Dans mes yeux des mots et dans ma bouche des larmes...

Les noyer dans les vagues

Ou les enterrer dans le sable brûlant

 

Soudain des nuages lourds tonnent d’effroi...

Et quand je vois un navire au loin…

Les rames éreintent  mes bras…

Et le vent emporte tout…

 

 

Samia Lamine.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

212 559    (Dernière mise à jour: 23.04. 2019)

Recherche


compteur gratuit

Archives

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)