Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 12:00

 

handhala.jpg

 

      LA FEMME IRAKIENNE: UNE CONDITION AU DEGRE ZERO.

 

 

L'Irak colonisé, comme l'a souhaité W. Bush dans un de ses discours, est en quelque sorte ramené au moyen âge: y règnent, la superstition l'analphabétisme, les querelles religieuses, le fanatisme, la pauvreté, le chômage... Ces tares touchent à la fois les hommes et les femmes. Ce sont les conséquences de la colonisation qui a tout intérêt à voir ce sous développement pour justifier sa présence militaire et surtout pour enfoncer le peuple dans sa misère afin de mieux le marginaliser.

 

Pour ce qui est des femmes, du temps de Saddam, elles s'appelaient " Al majidat" c'est à dire "Les grandes dames". Elles avaient tout le respect et la société compte un grand nombre de femmes scolarisées, fonctionnaires dans tous les secteurs, y compris celui de la recherche scientifique et dans le domaine militaire.

Ainsi, lors de mon voyage en 1991, j’ai constaté que le mode de vie des irakiennes ne diffère pas de celui de toutes les femmes dans le monde : dans les rues, on voit des filles modernes, chics en djeans à côté de celles qui portent le foulard pudique ou le hijab… toutes, en route vers l’école ou l’université ou le travail. Et dans les maisons, toutes vivaient dans la décence et la propreté : les plus riches avaient les meubles les plus luxueux et la table de cuisine la plus garnie et les moins riches avaient leur part, modeste certes, mais honorable et digne des règles de la diététique. Rien de tout cela aujourd’hui.

 

L’embargo, voté par les nations unies en aout 1990 (durée 12 ans) a tout saboté et la guerre a achevé le reste de ce qui a été construit pendant des décennies.

Le 9 avril 2003, le jour de l’entrée de la coalition à Bagdad, l’armée s’est abattue sur les musées qui sont le symbole de la culture et de l’histoire. Et les premiers mandats d’arrêt signalaient à la fois des hommes politiques au pouvoir tout autant que des hommes et des femmes artistes et savants dont la célèbre Amiche ( femme savante dans le domaine nucléaire).

 On comprend, alors, comment et pourquoi tous les efforts de scolarisation, d’alphabétisation, d’encadrement culturel des femmes ont échoué depuis les années l’occupation. On comprend pourquoi le classement de l’Irak a chuté dans les tableaux de statistiques des organisations internationales. Ces tableaux étaient utilisés par  les princes de la guerre pour convaincre l’opinion mondiale de la nécessité de ce qu’ils appellent  « la libération de l’Irak », et on comprend pourquoi.

 

Exilée depuis 18 ans en France, l'Irakienne Ahlam al-Gaulani (…) Epouse d'un opposant communiste à Saddam Hussein, Ahlam al-Gaulani évoque avec nostalgie la liberté passée de sa patrie d'origine. « La condition féminine était la plus avancée du monde arabe avec la Tunisie, se souvient-elle. Très peu de femmes portaient le voile. Mais depuis la fin de la guerre de 1991, le conservatisme a ressurgi, la polygamie a été rétablie, et l'égalité des sexes n'existe plus. » (…) constate avec dépit une participante, qui n'a aucune confiance dans le parrain américain pour défendre la cause des femmes*. 

 

Aujourd'hui, les majidats souffrent le martyr dans un monde qui diabolise leur pays... un monde qui a détruit leur pays au nom de la démocratie et des libertés.

 

Aujourd'hui, à une journaliste qui consacre son article au « rôle de la femme irakienne dans la scène politique aujourd’hui », je réponds : qu'importe pour ces femmes le parlement quand leurs enfants crèvent de faim? Que leur importe la démocratie quand leurs enfants n'ont pas les moyens pour aller à l'école? Que leur importe la politique quand elles sont violées par  leurs « libérateurs ». "Comme la femme est l'avenir de l'homme", comme le développement d'un pays passe par la culture, la science, l'histoire et la femme qui forme les générations, l'occupant a visé cette cible mais il oublie  que l'injustice n'a pas d'assise et que les peuples opprimés ont toujours la main de l'Histoire avec eux.

 

La seule politique qui doive primer pour les femmes irakiennes, à mon avis, c'est la lutte contre les colonisateurs...la lutte pour la liberté perdue de leur patrie afin de se reconstruire et ramener la l’Irak à son âge d’or : une grande puissance arabe développée grâce à ses hommes et ses femmes, et grâce à ses scientifiques et artistes.

 

Et tout vient à point à qui sait résister.

 

 

 

Des chiffres alarmant qui parlent:

 

                       -en 2000 la femme irakienne a obtenu 20 chaises soit 8 % du total

En 2007, les ont 25% des chaises parlementaires.

 

 

                       -en 2000 : 86% des filles de 6ans sont inscrites (primaire), 35% à l’université.

En 2007, selon l’unicef, 30% de la totalité des enfants sont scolarisés

 

 

- en 1999, 40% sont actives dont 15% occupent des postes de responsabilité

En 2007, les femmes actives constitue 14% de la population.

 

 

 LAMINE SAMIA. (Septembre 2010)

 

 

 

 

DOCUMENTS A VOIR :

 

     1° http://irakiennes.blogspot.com/2007/04/merci-aux-librateurs-de-la-femme.html

 

    

2° Source du témoignage :

http://www.leparisien.

 

 

    

Source des chiffres :

     http://www.almansore.com/MakalatI/MK-nisaaaliraq13-03-09.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thanina 13/10/2010 09:36



Hi , l'esclavage des femmes , l'asservissement de l'homme en général , la dépossession de l'Irak de ses biens et le placement de guignols au gouvernement , voila les buts des
americains qui ont aneanti un pays , qui était un exemple du dev et du progres , même avec un dictateur a sa tête , merci pour ce rappel,  biz , belle journée a toi .



Samia Lamine 18/10/2010 19:50



Tout ce que tu as dis, Thanina, est vrai mais la finalité de tout c'est d'assujettir tout l'orient entier au projet du "grand moyen orient" avancé par les néoconservateurs et qui n'a
d'autres but que d'assurer la suprématie de l'entité sioniste dans la région et la main mise des USA sur le tout ,eux qui n'ont pas pris part au gateau de la colonisation du sècle
dernier.


Merci pour ton passage et à bientot.


Amicalement.



sylvie 27/09/2010 14:09



bonjour jolie texte sur le droit de la femme


je te souhaite une bonne semaine


bisesssssssssssssssss



Samia Lamine 27/09/2010 22:37



Merci pour ta lecture de ce texte sur la condition tragique des femmes en irak. amicalement.



Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)