Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 21:21

 

Où que je sois, je me trouve à marcher seule

 

Seule, Je sens

 

Je ris seule

Seule, Je pleure

 

Seule,  Je lis

Seule,  J’écris

 

Seule,  Je me calme

Seule,  Je m’énerve

 

Et seule....

             Je meurs

 

Où que je sois,

                        Tu  me rejoins… 

 

Personne, d’autre que toi, ne tapote mes yeux 

Et ne porte le poids de mes « Non »

 

Les proches ou lointains, s’épuisent, étouffent, s’absentent,

Quittent, se lassent, trahissent,  meurent….

 

Leurs paroles

                 sont

                       castrées

                                    et eux sont

                                                     violés

 

Je t’ai porté dans mes doigts, mon coeur, mes yeux, mes sources, mes prés, et mes larmes

Pour te porter comme un habit et que tu m’habilles une ombre

 

   Oh ! Eternité,

                           Infini…  

                                          Destin indulgent…

 

                                                                   Cruelle trahison….

 

 

Sois un tendre et doux écoulement sur mon chemin !

Mélange ton nectar avec celui de la mer et de la terre 

Te voilà le dessein qui m’emporte malgré les soupirs 

Tu  donnes à mes stupidités de meilleurs temps à mes temps…

Comme je rêve…

Je rêve d’une vie meilleure et d’un univers plus pur  et plus beau!

Ah…toi…quand je suis  accusée,

Je ne suis plus moi mais… une autre à l’identité semblable à la mienne

Calme, comme une cigale ayant chanté durant les saisons chaudes,

Soumise  et obéissante à son maitre comme une offrande

 

Oh… ! Toi … ! Quand  tu appelles l’âme agonisant 

O ! Vous qui  avez servi à ma vie la coupe de la séparation 

Dans mon orteil droit, l’issue de l’âme quittant le corps

Et dans mon orteil gauche, l’issue de l’âme quittant la vie !

 

O !  Mon  exil

                           Tu es lumière

Dans les tréfonds des pièges la parole

Sur les récifs  des cavernes corallines

Notre fête sera embaumée, gaie et parée de poissons, de rubis,

De coquelicots  marins  et de filles de l’art de la magie…

 

 

Voila que mon cœur tremble impatient de rencontrer l’horrible invisible

Et voila que ma voix est enveloppée par deux!

 

 Reproduis-toi

                          O! Poésie dans les âmes des arrivant

Oh, toi, lointaine patrie !

                                       Vis en paix parmi les pays !

Oh ! Ombres de l’éternité 

                                      Eclairez … Illuminez 

                                                                      Mon âme qui s’écoule dans les mélodies !

 

-22-07-1995- Au port Kantaoui, le rythme m’a envahi.

-15-08-1995- A khézama, un été automnal, l’odeur de l’herbe mouillée m’enivre !

-08-06-1998- Un matin, la rature suite à la rature, la parole afflue.

 (Kalaa Kébira- Lycée Ali Bourguiba).

  - 02et03-11-1998-  Finirai-je seule ?

   G..O..U..T..T..E………à ……..G..O..U..T..T..E

 

         © 2010 (Texte de Néfissa Triki traduit de l'arabe par Samia Lamine)

Ci-dessous le texte original en arabe:

 

إلى المشعلين

 

حيثما أجدني أمش وحدي

وحدي أحس

أضحك وحدي

 وحدي أبكي

أقرأ وحدي

وحدي أكتب

أهداوحدي

وحدي أغضب

 أمتْ وحدي

حيثما أكنْ تدركني

لا غيرك يربّت على عينيّ

يحمل عبئا ثقيلا لاءاتي

الأقارب والـأباعد يتعبون نيختنقون، يغيبون

يهجرون

يملون ،يخونون، يموتون، يُخصى كلامهم

يُغتصبون

حملتك في أصابعي  قلبي ،عيني ،منابعي ، مزارعي

مدامعي حتى ألبسك تلبسني ظلا

ايها  الابد  الازل ، القدر السهل، الغدر الصعب

ابق سلسا سلسبيلا سيالا سبيلي

فلتخلط رحيقك برحيق البحر  الأرض

ها انت الغرض تحملني رغم آهاتي

تعطيني على حماقاتي اوقاتا اجمل لاوقاتي

 اشتهيني لك دنيا كونا انصع احلى

آه يا حين اكون مشبوها فيّ

لست انا بل شبيهة الهوية

هادئة هدوء صرصار غنىّ طيلة فصول ساخنة

مطواعا ارتخى لسيّده قربانا

آه ..يا ..حين تنادي النفسُ... سقياها

يا سقاة العمر من كأس الفراق

في إصبع ساقي اليمنى مخرج الروح من الجسد

في إصبع ساقي اليسرى مخرج الروح من الدنيا

 يا غربتي

.أنت ضياء في قاع فخاخ الكلام

في فجاج الكهوف لمرجانية

يكون حفلنا أريجا بهيجا ، بهياّ بالحوت بالياقوت

بنبات الأقحوان البحري وبنات الفن السحري

ها بدأ القلب يرتجف للقاء الغيب الرّهيب

ها صوتي يلتحف باثنين

تناسخْ أيها الشعر في أرواح القادمين

أيها الوطن البعيد عش أمينا في البلدان

يا ظلّلي ْالخلود اشعلا النور ...أشعلا النور

على روحي الرقراقة في الألحان

 

نفيسة التريكي

 

 

الديوان الثاني: سراج القلب ص197/198/199

22/7/1995بمرسى القنطاوي ...بدأني الإيقاع ذات قيلولة

1/8/8/1996خزامى ذات صيف ِخريفٍ والماء يفوح من الزرع

5/6/1998شطب...وشطب لأقول القول أكثف ..القلعة الكبرى بمعهد علي بورقيبة *صباحا*

*2*3*11//1999هل أنتهي وحدي ؟ 

ق...ط...ر...ه...ق...ط...ر...ه

 

 

Ci-dessous une copie du texte (p 197-198-199) extrait du recueil "Cierge du coeur" de Néfissa triki

flambeaux1flambeaux2

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nefissa triki 11/01/2011 11:41



قلتها شكرا بلغة بودلير وأقولها شكرا بلغة المتنبي



Samia Lamine 16/01/2011 09:39



A NOUS DE LUTTER le combat n'est pas fini: contrecarrer les mouvements d'anti révolution. Porte toi bien.



nefissa triki 28/10/2010 12:41



Bonjour Samia


Mon âme et mes sentiments sont là pour te remercier et remecier tous les amis qui ont commenté ce texte .


Je suis heureuse car à travers ton esprit et ton âme mes mots volent


 et voyagent


La traduction est un grand voyage d'esprits et d'interculturalité.


RRRRRRRRRRRRRRRRRRRREMERCI



Samia Lamine 28/10/2010 21:38



Heureuse de t'avoir été utile. La traduction n'aurait pas réussi si le poème n'était pas beau.


Bon voyage à d'autres poèmes inchallah.



Marc de Metz 23/10/2010 14:31






 


Bonjour Samia Lamine.


Ton blog a une très très belle
« mine »…


Il est aussi une mine de très beaux
articles.


Je suis ravi de le découvrir et je te remercie de ton
commentaire.


Je suis moi aussi fasciné par la sublime calligraphie de
votre langue.


@mitié de Metz, Marc. Bonne journée à
toi.



Samia Lamine 24/10/2010 21:41



Bienvenue sur mon blog,Marc. Je serai toujours ravie de tes commentaires. Merci pour les compliments et j'espère que mon blog t'a apporté un plus.



C'est ton prénom en
alphabet arabe :  


مارك= MARC


 


A bientot.



Samia.



Bernard Bonnejean 20/10/2010 19:18



Georges Pompidou, président de la république, ancien agrégé de lettres, a écrit une anthologie de la poésie française. Parfois, de toute une oeuvre, il n'a retenu qu'un vers, un seul, un unique,
celui qui a parlé à son coeur pour un moment ou pour toute sa vie.


Je ne retiendrai qu'un vers, un seul de tout ce beau poème, parce que c'est un peu ma vie d'aujourd'hui :


"Oh ! Vous qui avez servi à ma vie le verre de la séparation"


de l'exil, de la trahison, de la mort, de l'oubli...


Désormais, Néfissa, je n'allumerai plus ma flamme qu'à l'espérance en Dieu.


Merci, Samia, pour cette si belle traduction.


Bernard



Samia Lamine 24/10/2010 21:30



BONSOIR BERNARD.


Merci pour ta visite et ton appréciation qui compte pour moi.


Bernard, tant qu'on existe nos flammes brilleront pour la terre comme pour le ciel. Tant que les hommes ont besoin de nous ,on doit leur etre utile.


Mais vous connaissez l'arabe????


BONNE SOIREE.



Linda & Picasso ::0079::0071:: 20/10/2010 09:16



merci! je ne lis pas l'arabe mais j'aime les formes de vos lettres , votre ecriture qui est de l'art ....


gros bisous


ici l'hiver est là






Samia Lamine 20/10/2010 09:48



MERCI LINDA pour ton passage et pour la belle photo que j'aime beaucoup. Le texte en arabe comme tu as vu, je l'ai traduit en français pour permettre à mes amis de connaitre la poétesse
Nefissa Triki.


Gros bisous.


 



Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)