Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 18:46

CYCLE A DEUX.





La nuit,
J’écris,
J’oublie
L’ennui.

Minuit,
Je lis,
Je plie
L’écrit.

Après,
Je vais
Chauffer
Mon lait.

Une heure,
Je pleure
Mon cœur,
Ses peurs.


A l’aube,
Le globe
Dérobe
Mon lobe.

Aurore,
Je dors.
Mon corps
Est mort.

Midi,
J’oublie
La nuit,
Ses cris.

Un jour,
Très lourd,
Accourt
L’amour.

A deux
Heureux
On peut
Et peut.

Plus tard,
Au soir,
Mon art
Se moire.

La nuit,
Sourit.
J’écris.
Je ris.

Soudain,
Un rien
Me vient,
Me tient.

Mon cœur
Qui pleure
A peur
Et meurt.

Finis
Les cris
Ecrits
La nuit.

Demain,
Je crains
Plus rien
Enfin.

Ainsi,
Finit
La vie
Sans prix.

Adieu
Les voeux,
Les cieux;
C’est mieux.




         SAMIA LAMINE © 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires

arlette philbois 21/02/2009 17:37

samia, je ne sais pasq si les cieux c'est mieux, ce que je sais je l'ai appris sur terre, qu'il faut se battre pour être fier de ce que l'on est, enfin c'est mon opinion!un bel écritamitié

Samia Lamine 26/02/2009 12:23



Bonjour Arlette.

Je suis d'accord avec toi! Oui il faut se battre pour s'affirmer et rien ne doit fléchir notre volonté d'aller vers l'avant. (Voir mes poèmes).

Mais une faiblesse, tout être humain connait. Une chute passagère, cela arrive à tout le monde. Une crise.... un moment... et tout revient à l'ordre!

MERCI ARLETTE pour tes commentaire et à bientot.
Samia.



Mohamed NOURI 21/02/2009 14:04

Bonjour AMIE  SAMIA,Beau texte d'une légèreté éthérienne où le quotidien se déroule et se répète égal à lui-même sans la moindre variation.Le poème mérite bien son titre: la spirale virevolte et nous emporte dans le tourbillon de l'assommante habitude; les jours se ressemblent et n'amènent rien de vraiment remarquable.A la fin du texte, la boucle est bouclée et l'on retourne à la case départ, avec dans l'âme une démission et beaucoup de résignation.Bravo, Samia ! Tu as admirablement exprimé ce que les existentialistes appellent le sentiment de l'inexorable mécanique qui nous écrase.
 TRES  POETIQUEMENT,  AMIE

Samia Lamine 26/02/2009 12:52



BONJOUR NOURI.
Une démission passagère. On tombe et on se relève. On meurt puis on renait de ses cendres!
Amicalement.
SAMIA.



Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)