Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 14:31

                     LA BLESSURE LACTEE DU SEIN CEINT.

 

 

 

Le lait de mon sein ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours dans mes vallées

Pour les enfants ceints, affamés et décharnés

par le siège de l’inhumanité.

 

Le lait de mon sein ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours dans mes vallées

Pour les oliviers, les palmiers déracinés et arrachés

par les bulldozers déchaînés.

 

Le lait de mon sein ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours dans mes vallées

Pour les maisons bombardées et ravagées

Par les rapaces affolés.

 

Le lait de mon sein ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours dans mes vallées

Pour que soit purifié

La boue asphyxiée et terrorisée

par les bombes phosphorées.

 

Le lait de mon sein ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours dans mes vallées

Pour les cadavres dépecés, écrasés ou brûlés

Afin  que repoussent la menthe, le lys et le rouge églantier

Afin que notre terre retrouve le parfum de l’unité.

 

Le lait de mon sein  ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours pour vous donner la paix

Tel le sein divin accueillant les Saints purifiés

Le lait de mon sein ensanglanté

Coulera toujours dans mes vallées.

 

Mon lait blanc

Oh mes enfants

Coulera toujours dans nos vallées

Résistez Oh  vous tous, mes enfants

Les fleurs repousseront un jour dans les charniers.

Persistez  oh mes enfants résistez !

 

Le lait de mon sein  ensanglanté

Oh mes enfants

Coulera toujours pour que nous vivions en paix.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nefissa+triki 13/05/2009 17:53

Salut SamiaC'es t un  poème d'Amour contre les atrocités en PALESTINE .Le refrain qui revient aprés chaque strophe fait l'éloge du peuple palestinien et surtout de la résitance des méreset de la terre irriguée par le sang pour la liberté qui est trés trés chère.A+

Samia Lamine 10/08/2009 21:36



PSSSST... Un flash back dans es pages et Je découvre que j'ai des pages et des pages de coms sans réponses.
Donc , avec un peu de retard, je réponds à ton com pour lequel je te reemercie:
Que dieu aide ces femmes résistance! La terre mère demeurera toujours fertile puisqu'elle est iriguée par cette intarissable source de sang et de lait d'amour.



nefissatriki 07/04/2009 11:40

Salut Samia C'est poème d'Amour contre les atrocités en PALESTINE .Le refrain qui revient aprés chaque strophe fait l'éloge du peuple palestinien et surtout de la résitance des méreset de la terre irriguée par le sang pour la liberté qui est trés trés chère .
Trés amicalement

Samia Lamine 07/04/2009 20:13



Bonsoir Néfissa.

POUR LA LIBERATION DE LA TERRE MON AMIE, IL faut résister puis résister et encore résister. Telle est l'enseignement de l'histoire.
La résistance sous toutes ses formes.

Merci pour ta visite malgré tes préoccupations.

samia.



nisaba 10/02/2009 20:39

bravo, excellent..j'adore

milou 10/02/2009 15:28

merci pour ton gentil commentaire ,ton blog est tres sympa vraiment,tu y mets ton coeur et ca se voit a bientot et  merci encore que dieu nous guide dans cette epreuve qui est la vie

Mohamed NOURI 09/02/2009 17:25

Bonjour AMIE SAMIA,Excellente pièce d'orfèvrerie qui représente par anthropomorphisme la Palestine sous les traits d'une mère s'adressant à ses enfants. Anthropomorphisme parce que sont attribuées dans tout le texte des réactions humaines au concept de patrie. Ainsi, la patrie allaite ses enfants, la patrie irrigue de son lait champs et vallées, la patrie paie de son sang le bien-être des générations montantes. C'est elle qui unit et qui galvanise par son discours ses lionceaux.Le titre de la pièce a été savamment choisi parce qu'il condense la situation qui sera évoquée: la terre maternelle blessée, nourrit ses enfants de son lait ensanglanté par la barbarie sioniste qui CEINT ou ASSIEGE LE SEIN ou la terre depuis des mois. Il faut souligner ici l'heureux effet obtenu par l'interpénétration des deux homophones SEIN et CEINT.L'architecture du poème est faite d'un ensemble de 8 strophes .Six d'entre elles commencent chacune par la construction redondante, et donc formant anaphore: " Le lait de mon sein ensanglanté / Oh mes enfants / Coulera dans mes vallées / Pour........". Les septième et huitième strophes commencent chacune par une variante de cette même construction. La poétesse remplace vers la fin" MES vallées" par NOS vallées" pour souligner la force unificatrice de ce lait maternel.L'anthropomorphisme dont nous avons parlé est sous-tendu par la métaphore filée de la MERE qui est le substituant analogique de la PATRIE, par l'effet du transfert de sens du terme abstrait PATRIE vers le terme concret MERE.Le texte est parcouru de part en part par l'isotopie du FLUIDE ( ici, le lait ) laquelle est en rapport d'opposition avec le CONFINEMENT concrétisé par LE SIEGE DE GAZA. Donc la PATRIE lutte contre le blocus par l'EPANCHEMENT DE SON LAIT NOURRICIER AU PRIX DE SON SANG. Le flux torrentiel de ce lait vient renverser toutes les digues imposées par l'ennemi sioniste.Malgré le désastre et le génocide, la MERE a encore assez de lait pour nourrir les bouches et féconder les terres en les irriguant.Voyons maintenant les vertus de ce lait. Il nourrit les enfants affamés, il irrigue toutes sortes de plantations, il peut reconstruire tout ce que les F 16 et les engins ont détruit, il purifie la terre (la boue ), il féconde le sol pour que repoussent menthe et églantier, il unifie la terre, il assure la paix et galvanise les foules dans leur résistance à l'extermination. Au final, ce lait est source de paix .Le poème s'achève sur une exhortation à l'endurance dans la lutte libératrice par laquelle tous les espoirs deviennent permis. C'est cette note d'ESPOIR qui clôt le texte qui met en valeur la vaillance du peuple palestinien qui RESTE DEBOUT MALGRE LE PHOSPHORE.Nous ne pouvons pas clore cette étude sans dire un mot du choix de la rime unique en é ( le poème est monorime, si l'on excepte le son è utilisé deux fois dans PAIX ). Il semble que ce choix ait été dicté par l'idée de FERMETURE et de SIEGE qui domine tout le texte. Ainsi le E fermé qui tombe sous chaque rime évoque dans l'esprit du lecteur l'idée d'ENFERMEMENT à laquelle s'oppose celle d'ECOULEMENT ET DONC DELIBERATION symbolisée par le LAIT.J'AI ADORE CET EXCELLENT JOYAU.FELICITATIONS SAMIA !TRES POETIQUEMENT, AMIE.N O U R I

Samia Lamine 10/02/2009 04:53



WAOUOUOUO Nouri.

MERCI INFINIMENT POUR CETTE ANALYSE !

HONOREE PAR TA VISITE.
SAMIA.



Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)