Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:04



  LA CRAVATE.
        
        
        Il se réveille. Le réveil et la pendule le regardent. Il lève la tête engourdie par le sommeil profond de la veille : mort dont il ne se souvient plus.
        
        Dans la salle de bain, le miroir l’appelle. Il s’y voit mais ne se reconnaît pas. Il prend le rasoir tond le masque barbu qu’il n’a pas vu depuis des jours et des nuits. Il se regarde un instant sans se voir.
        Il entend ses pas lourds et pesants qui le ramènent vers la chambre à coucher. Il est devant la glace de la coiffeuse couverte de poussière. Il la regarde. Mais, il ne se voit pas. Il se tourne vers la penderie dont les portes sont ouvertes depuis des jours et des nuits. Le beau costume gris en soie, la tendre chemise et la cravate encore parfumée sont encore là. La belle cravate de la destinée encore embaumée! La cravate qu’il a achetée le mois dernier pour compléter la tenue portée lors de son dernier rendez-vous avec elle. Il hume, comme une odeur divine, la belle senteur qui l’atteint malgré l’humidité de la pièce et la puanteur du tabac !
        
        Ring… Ring…C’est le portable. Il n’a pas sonné depuis des jours ! Ring… Ring… Puis, plus rien. Ce n’est pas important ; Le numéro lui est étranger. Une idée lui vient de la rejoindre. Ring… Ring… Ring… Rien… Aucune réponse…
        
        Se sentant comme étranglé par une boule à la gorge, il accourt à la fenêtre fermée depuis plusieurs jours. Il soulève les stores abaissés en faisant tourner hâtivement la manivelle. Il sort la tête hâtivement et boit l’air comme un assoiffé : Ouh !Ouh !
        Le ciel est turquoise. Il doit être midi. Mais lui, ne le sait pas. Mais lui, ne le voit pas. Traumatisé par la lumière, il remet la pièce au noir. Il lève les yeux vers le plafond ; vides, ils restent fixés sur le lustre en cristal éteint…
        Ensuite, il se traîne vers la vielle penderie, retire la cravate, la met autour du cou, prend une chaise en bois massif hérité de ses parents au siècle dernier.

 Ring… Ring… Cette fois, c’est à la porte qu’on sonne. Il ne veut rien entendre. Il s’est déjà décidé. Mais, l’acharnement du visiteur à ne pas lâcher le bouton de la sonnette excite sa colère et l’arrache de la torpeur et de la léthargie dans lesquels il a sombré depuis des jours et des nuits. Il ouvre la porte. Gelé, engourdi, paralysé ; Il voit que c’est elle.
        
        Elle le prend par la jolie cravate pas encore nouée, l’attire à elle et pose un tendre bisou sur les lèvres bleues de celui qui fortuitement n’est pas un cadavre. Elle caresse ses joues blêmes avec cette soie. Il regarde ses grands yeux brillants. Il les fixe. Et… il se voit dans le miroir de leurs étincelles…
        
        Quelques heures après, il ouvre les yeux. Il regarde le réveil puis la pendule qu’il a achetée à la brocante il y a vingt ans.
        Il est minuit.   

Partager cet article

Repost 0
samia lamine - dans Récit
commenter cet article

commentaires

Samia Lamine 12/12/2008 20:34

Bonsoir Mohammed.Merci pour ta visite qui me me fait beaucoup plaisr et ton com appréciatif.AMICALEMENT. Samia.

Mohammed El Qoch 12/12/2008 11:59

Je découvre là un autre talent, magnifique et superbe!

carambaole:0114: 05/12/2008 23:37


bon week end et un avis
sur une ou des poésies.
il n'est pas trop tard
pour déposer un comsuperbe;j'aime

Samia Lamine 06/12/2008 20:38



BONSOIR Carambaole.
Merci pour tes posts très sympas.Je passerai déposer un com et avec grand plaisir.
J'adore la présentation ton blog très gai.
A bientôt.
SAMIA.



nasr 04/12/2008 22:41

Bonsoir Samia,Je suis ravie de ton amitié et de ton inscription sur ma communauté, tu découvris des bonnes ami (es) mais il faut aller vers eux, ils sont tous gentils et je les aime tous, il m'arrive de les négliger, car le temps manque, je ne peux répondre à tout le monde et puis la communauté grandit de jour en jou et je n'arrive pas à gérert tou, tu peux te présenter sur mon forum, il y a un forum sur la présentation de chaque membre de l'île de poètes immortelelles, ou immortels pour les hommes.Bonne nuit et merci surtout de tous tes commentaires que j'aime puisque tu as bien interprété le sujet de chaque article que j'ai écriteTon amie Samia

nasr 04/12/2008 22:36

Quel merveilleux récit, on dirait je regarde un film, l'homme était prêt à se suicider, le suspens, et enfin, sa fée est arrivéel, le bonheur, la tristesse, la solitude, la déception, l'amour tout est y est dans ce sublime récit, bravo, je découvre une écrivaine qui sait raconter une histoire précise dans un temps précisBonne nuit, c'est un grand plaisir de lire tes textesTon amie Samia

Samia Lamine 06/12/2008 20:18



Bonsoir Samia N.

Merci beaucoup pour ton appréciation de ce récit.
 A moi, le plaisir de faire la connaissance d'une amie d'un pays frère et que j'adore.

Samia L.



nasr 04/12/2008 22:30

Je navigue de blogs en blogs, Pour venir jeter l'ancre chez toi et venir te remercier pour toute cette amitié qui me fait vraiment plaisir! Je te souhaite également une bonne soirée pleine de joie et de bonheur! ...............|.......| ...............|)......|) ...............|)_....|)_ ...............|)__..|)__ ........('/).|)___|)___ ......("('o').|)________ ......(")(")*|)_________ .~.==-,,,,,,,,,,,,,,,,,,,-==/~.~.~.~. ~.~._~....__.....__....~_/~.~.~.~.~. ~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~. ♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫♫ ♫█ █ ▇ ▆ ▅ ▄ ▃ ▂ ▁ ▁ ▂ ▃ ▄ ▅ ▆ ▇ █ █ ▇ █ █ ▇ ▆ ▅ ▄ ▃ ▂ ▁ ▁ ▂ ▃ ▄ ▅ ▆ ▇ █ Gros bizzzzzzzzzzzzz ton amie Samia

Mohamed NOURI 04/12/2008 21:26

Bonsoir AMIE  SAMIVoici un récit bien bâti, dans la pure tradition d'un Edgar Allan Poe, cet écrivain américain du XIX e siècle, traduit par Baudelaire.L'attention du lecteur est tenue en haleine de bout en bout, grâce à une remarquable mîtrise de la technique du suspens.Comme sur un plateau de cinéma, les projecteurs sont braqués sur ce personnage sans nom, sorti droit d'un roman de Kafka, pour révéler un visage qui ne se reconnaît plus, dans cette chambre où tout est défait.A la fin, la surprenante apparition d'ELLE, par une feinte insoupçonnée, permet d'éviter à l'imagination du lecteur ce qu'elle a commencé à redouter, à savoir un dénouement funeste.Bravo, Samia ! Tu excelles.Très poétiquement, AMIEN O U R I

Samia Lamine 06/12/2008 21:06



BONSOIR NOURI.

MERCI, MERCI BEAUCOUP pour tes commentaires. C'est toujours super!
 SAMIA.



Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

 169 500 (Dernière mise à jour:14/ 03/ 2017.)

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)