Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 20:52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                          

 

LE QUATRIEME POUVOIR.

La voix utile pour former et informer
Se charge de dépraver la réalité.
Quand son vilain jeu manigance les infos,
Le blanc vire au vert et le plus souvent au noir,
Midi retrouve minuit auréolé de gloire,
Le crapaud laid devient, tout simplement, très beau.

Malade le quatrième devient si blême
Qu’il se choie et se gâte d’affaires sensas :
Extrême make-over , tartelettes à la crème,
Scandales et amours de starlettes en émoi,
Divorces, mariages, story de dopage;
Ah ! Les infos, la belle culture en cet âge !

Mais, les quatrièmes ne sont pas tous des cons.
Certains tuent leur voix pour le bonbon d’un tonton
Géant armé d’un scalpel et d’un bistouri.
Mais, d’autres se tuent sur les pistes de l’oubli ;
Un destin noir les mène en tombe ou en prison :
Ceux là ont juré de ne pas être soumis.
Ceux là ont juré de dire la vérité.
Ceux là ont juré de servir l’humanité.
Ce sont les quatrièmes de la liberté.

 

        

 

© 2008 Samia Lamine

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mohamed NOURI 18/12/2008 18:45

Bonsoir, AMIE SAMIA,Dans ce beau poème, il y a medias et medias : les uns désinforment, les autres informent et forment le sens critique.Le pouvoir des premiers est redoutable parce qu'au lieu de dévoiler des vérités, ils intoxiquent l'opinion par leur savoir-mentir. Les seconds ont le mérite de montrer le monde dans sa nudité, éveillant ainsi les consciences et invitant les esprits libres à la méditation.Beau texte qui stigmatise la presse manipulée et rend hommage à tous les chevaliers de la plume qui ,parfois, paient de leur vie leur amour de la vérité.Bravo, Samia !TRES POETIQUEMENT, AMIE.

nasr 03/12/2008 18:43

Bonsoir Samia,C'est un poème sublime, et un hommage pour les journalistes, les photograhes, pour ceux qui font la presse, car leur travail n'est pas seulement pour quelques articles sur le journal, c'est un travail de leur amour pour la liberté, ils vont en dénoncant la ciminalité, le racisme, les guerres, les génocides pour que le monde soit conscient que les grands chefs d'états, les opresseurs, sont bien existants et que le mal n'est pas déraciné...Bravo pour ce poème, il est fort, puissantTon amie Samia Nasr

samia lamine 03/12/2008 20:42



Bonsoir Samia.

JE viens de lire ton commentaire; MERCI. Il n'y a pas que le journaliste qui a besoin de liberté ,le poète aussi et tous les artistes...!
 A BIENTOT.
JE repasserai surement revoir ton blog.
SAMIA Lamine.



CARAMBAOLE :0114: 01/12/2008 16:27

 

Un duel de poésie sur mon blog le 2 et 3
venez me visitez ,cela serait sympa tout autant que votre joli blog

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)