Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 17:58

                   MA FOI, JE NE SAIS PAS.




Cette vie est un lourd poids
Ma foi, je ne sais pas pourquoi.
La vie me donne tant de peine.
L’ennui vit dans mes veines.
La vie me tourne le dos.
La joie me regarde d’en haut.
Les rêves échappent à mes doigts.
Ma foi, je ne sais pas pourquoi.

Que faire si on cherche l’idéal ?
Que faire de ce monde à contre poil ?
Que faire si tout ce qu’on veut
Est que tout le monde soit heureux ?
Tout le monde, c’est toi et moi ;
Pourquoi nous n’y réussissons pas ?
Que faire si nous ne pouvons rien changer
Dans ce monde trésor fermé à clé ?

Pourquoi et où se cache le soleil ?
Pourquoi s’éclipsent tant de merveilles ?

Moi, je ne sais que dire.
Est-ce que je délire ?
Je vois le blanc devenir noir.
Je vois le jour devenir soir.
Je vois le monde chavirer
Et les valeurs s’inverser.
Je vois le monde saigner
Et le mal animal y régner.
Pourtant, y a un soleil.
Pourtant, y a tant de merveilles.

Pourquoi, dites-moi pourquoi ?
Ma foi, je ne sais pas.
Mais, ça je le sais.
Mais, ça, c’est tout ce que je sais.

Pourtant, y a un soleil.
Pourtant, y a tant de merveilles.


© 2008 Samia Lamine

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

khanouff 30/11/2009 10:13


Très beau poème, bravo.


Samia Lamine 04/01/2010 19:58


Merci Khanouf. BONNE ANNEE 2010.


gael,kouonegi 14/05/2009 14:20

slt Samia.Je t aurai volontier donné le lien pour mon blog, mais le fait est que je n en ai pas...du moins pour le moment.Mais comme tu l as dis, pour pourra en parler par mail, et pour cela je t ai laissé mon adresse.Je serai bien ravis d avoir le tien, pour pouvoir en discuter avec toi.Bonne journéeciao

Samia Lamine 17/05/2009 17:15



SORRY, Gael SI je n'ai pas encore répondu à ton mail.

A+.



Gaël,Kouonegi 13/05/2009 11:56

salut SamiaJe viens de decouvrir ce blog, que je suis merveilleusement effaré par cette sublime mixture entre la beauté et l'expressivité de tes vers, le tout couronné d un talent qui se fait rare de nos jours.En fait, je t ecris parce que moi aussi je fais dans la poesie,et avant j ecrivais en espagnol, et je faisais dans un romantisme fataliste...et maintenant, je voudrais bien me lancer dans la poesie engagée, mais avec bien plus d ambitions...et apres t avoir lu, je dois reconnaitre que j aimerai bien travailler avec toi sur ce coup là.Donc, si t es interessée, n hesite pas à me contacter.Je te laisse mon e-mail:kngael@hotmail.frmerci, ciao

Samia Lamine 13/05/2009 23:33



Bonsoir Gael kouonegi.

Merci pour ta viste, ton com et ton invitation. On en parlera by mail.
Dommage que je n'ai pas trouvé de lien vers ton blog pour qu'on puisse mieux se connaitre.
En tout cas, je t'encourage à écrire et l'engagement du poète est, selon moi, une tâche essentielle; il ne la choisit pas , elle le choisit.
(si tu as un blog, donne moi le plaisir de le découvrir.)
A bientot.
samia lamine.



nasr 08/12/2008 23:39

Bonsoir Samia,Le pessimisme est un rideau noir qui descent pour cacher l'espoir, pour cacher la lumière, et ne laisser que projeter des ombres... mais tant que dans le poème, les points d'interrogations se posent, donc le pessimisme ne régne pas dans le coeur de l'auteur, seulement, la désespérance et qui n'est pas désespéré, on l'est tout le temps quand on ne réalise pas nos rêves, nos désirs et nos envies...Sublime le poème, je vais essayer de convaincre mes amies, de venir lire tes poèmes mais il faut aller aussi vers eux, car tes poèmes il faut que tout le monde les lises, je trouve en toi, une plume douleureuse mais une plus qui sait tracer les vers et les rimer dans un monde merveilleusement poétique.Bonne nuit

Samia Lamine 09/12/2008 00:03



BONSOIR SAMIA NASR.

JE NE SAIS COMMENT TE REMERCIER pour tes visites et tes encouragements. Pour ce qui est du poème, je ne suis point pessimiste puisque je dis bien "Pourtant il y a des merveilles". Samia la vie
est belle dans son essence mais le mal (égoisme, indifférence, haine, injustices...) enveniment la vie de l'homme).
Quant à moi, je vois toujours le soleil lever le matin.انظر هناك في منتهى الغاب منير" a dit le philosophe tunisien Mahmoud al Messaadi.
Quant à la visite de tes amis, j'essaye d'aller voir et plus je découvre ,plus je commenterai. Une dernière remarque: tes amis sont les miens et je serai honorée de les connaitre et je serai très
ravie de leur visite.
Enfin j'aimerai souhaiter à tout le Maroc une bonne fete Aid.
عيد سعيد و كل عام وانتم بخير.



Mohamed NOURI 16/11/2008 23:24

Bonsoir AMIE  SAMIA,Dans ce poème d'une beauté remarquable, l'angoise née du spectacle d'un monde en quasi déconfiture engendre une inquiétude spirituelle qui donne à méditer longuement sur le sens de notre existence.L'ennui qui l'accompagne est causé par cette peur inconsciente qui refait surface à chaque fois que nous perdons les repères dans un quotidien où l'Homme moderne erre vers des lendemains qui ne chantent guère. La question dans chaque bouche, aujourd'hui, est : " de quoi demain sera-t-il fait ?"Pourtant, à y regarder de près, la vie nous envoie de temps à autre, mais avec avarice, des signes d'optimisme apaisants. Et on se remet alors à espérer. C'est cette vie entre espoir et désespoir qui torture et qui devient à la longue source de mal-être.Dans ce texte, il y a une très judicieuse analyse de l'inquiétude del'Homme contemporain.BRAVO  SAMIA.TRES POETIQUEMENT,  AMIE .

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Le reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... (TOUTE utilisation des articles ou vidéos Youtube de SAMIA LAMINE à des fins commerciales est strictement interdite. ME CONTACTER pour toute AUTORISATION.)
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

174 836 (Dernière mise à jour:23/ 08/ 2017

Recherche


compteur gratuit

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)