Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 19:16

" La vérité... l'âpre vérité." 

30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 00:09
Dans la station du train, Mona ALLASSI- (Traduction: Samia Lamine)
Dans la station du train, Mona ALLASSI- (Traduction: Samia Lamine)

Dans la station du train

L’attente guide les directions

Vers leurs destinées

Les voyageurs occupés à manger

Leurs fast- food

Avec la lenteur de la tortue

Ils boivent le café

Pour que leurs cœurs ne se réveillent pas

Et la bière sur leurs lèvres

Raccourcit l’écume de l’absence

 

Seul

Il était penché sur le mur de la folie

Avec ses pieds qui essayaient de s’endormir

Sur un corps tremblant

Préoccupé par un morceau de tissu

Qui n’a de couleur qu’une hémorragie

 Nasale

Et une larme qui avait perdu son chemin

A coulé de son pantalon.

 

Mona Allassi (Traduction: Samia Lamine.)

 

Le texte original en arabe:

 

في محطة القطار 
الانتظار يقود الجهات 
الى مصائرها 
المسافرون منشغلون بتناول وجباتهم 
السريعة 
ببطء سلحفاة
يشربون القهوة 
حتى لا تصحو قلوبهم 
والبيرة على شفاههم 
تختصر رغوة الغياب


وحده 
كان يتكئ على جدار الجنون 
بقدمين تحاولان النوم 
على جسد مرتجف 
منشغل بقطعة صغيرة من القماش 
لا لون لها سوى نزيفاً 
مخاطياً
ودمعة ضلّت طريقها فسالت 

من بنطاله

.منى العاصي

18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 10:48

La Bête humaine est un roman d'Émile Zola publié en 1890, dix-septième volume de la série Les Rougon-Macquart.

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 21:10
TUNISIE. (Sghaier Ouled Hmed.) - (Poème traduit par Samia Lamine)
TUNISIE. (Sghaier Ouled Hmed.) - (Poème traduit par Samia Lamine)

TUNISIE.

1-

J’ai abandonné la vie...

Et j'ai dit: Vis- là en

Poésie

Et prose

Critique

Et missionnaire

Durant les quatre saisons…

 

 

2-

Une femme

Et ma mère

……………………….

Je n’ai point de... tombe...

Dans l’après…

(Dans l’autre…)

Que  ces sept lettres:

TUNISIE*

 

Poème de Mohamed Sghaier Oulad Hmed traduit de l'arabe par Samia Lamine (05/04/2016)

 

Notes :

-*Dans le texte en arabe, le poète parle de «quatre lettres » car le mot « TUNISIE» en arabe est, en effet, composé de 4 lettres ت و ن س

 

Sur sa page FB, le poète Ahmed Sghaier Ouled Hmed a posté son dernier poème écrit à l’hôpital militaire de Tunis la veille de son décès et le jour de son anniversaire le 4 avril 2016.

 

اخر ما كتبه الصغير اولاد احمد على صفحته على الفيسبوك يوم 4 افريل 2016:

تونس

 

1-

سلّمتُ في الدُّنيا...

وقلتُ:أ كونُها:

شعرًا

ونثرًا

ناقدًا

ومُبشّرًا

...طولَ الفصولِ الأربعهْ

 

-2

أنْثَى

وأمّي

...........................

ليس لي .... قبْرٌ

في المــَا-بعْدُ

(في الأُخْرى)

سوى هذي الحُروفِ الأربعهْ:

تونس

 

المستشفى العسكري

4- 4 – 2016

 

28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 21:46
HOMO- SAPIENS (Poème de Samia Lamine).
HOMO- SAPIENS (Poème de Samia Lamine).
HOMO- SAPIENS (Poème de Samia Lamine).
HOMO- SAPIENS (Poème de Samia Lamine).

Une tempête de vent de sable

Une seconde
L’univers se serre
Une seconde
Etouffent les étoiles les planètes et nous tous
Rien qu’un petit grain de poussière
Une seconde
L’oiseau de mon petit cœur
Siffle un air
Une seconde
Et... jaillissent une fleur… un éclair… une lumière…
L’univers resplendit de nouveau !
Des monts aux senteurs du vert rafraichissant des feuilles au cœur battant des épis frais des fruits pour les gourmets des océans des mers bleus une lune en argent des étoiles rayés et des soleils de mille couleurs un arc-en-terre réjouissant des lapins gambadant et des oiseaux dans l’air... chantant!
Point d’obscurité et point de durée!
La vie… un printemps inaltérable !
Une seconde
Et… ressurgissent ces bipèdes fous sans cœurs adorateurs des sous... violents comme ils étaient avant...depuis des milliards de millénaires et... quelques secondes
Une seconde
Et…
Les mots sortent du cadre homo- sapiens, s’assoient sur une chaise et se taisent…

Samia Lamine. (28/03/ 2016

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 00:11
Que faire pour sortir seul d’une dépression ?

Il arrive à chacun de nous de ne pas se sentir bien. Le mal peut se manifester par des symptômes comme le stress, l'ennui, la tristesse,la fatigue et l'épuisement, le repli sur soi, les difficultés d'agir, de la culpabilité.... ou physique.

(Voir schéma plus ci- dessus.)

 

Que faire dans ce cas si on veut s'en sortir seul?

 

- Eviter de se culpabiliser pour ce dont on n’est pas responsable c'est-à-dire ne vous accusez pas d’être faible ou incapable… N’importe qui peut finir, un jour, par craquer suite à des circonstances ou pour des blessures que nous croyions oubliées mais qui nous rongent inconsciemment..

 

- Dormir autant que le corps l’exige (trouver un stimulant s’il le faut tel boire un verre de lait ou une tisane de menthe...)

 

- Contrairement à ce qui arrive dans les moments de déprime, il ne faut pas s’isoler du monde sauf pendant les moments de méditations.

 

- Eviter et ignorer les personnes négatives et toxiques.

 

-Ne pas être exigeant envers soi.

 

-Reprendre des activités qu’on aimait.

 

-Ne jamais perdre confiance en soi et en ceux qui nous aiment (amis(es)- famille…).

 

-Ne pas s’imposer ce qu’on n’a pas envie de faire (juste pour faire plaisir à quelqu’un).

 

-Ne pas s’imposer des poids qui empêchent d’avancer.

 

-Chercher la bonne compagnie : ami(e) – parents ou un professionnel pour se confier.

 

-Dégager l’énergie négative en pratiquant du sport, le jardinage, de la marche en nature, notre mère.

- Puisez de l’énergie positive grâce à la musique- la lecture- l’écriture libératrice.

 

-Ne pas se priver d’un bon verre en bonne compagnie pour la détente.

 

- Ne pas oublier les réussites dans sa vie professionnelle et sa carrière

 

- Se demander si on est dans la bonne voie.

 

-Ne pas craindre de nouvelles orientations.

 

-Chercher l’endorphine, l’hormone du bonheur, qu’on trouve dans l’Amour!

 

-- Ne pas oublier les réussites dans sa vie professionnelle et sa carrière -- changer sa vie, s’il le faut, sans peur, pour se libérer du stress.

 

- S’assumer et ne pas jeter les responsabilités de ses pertes ou ses échecs sur les autres ou sur le destin.

 

- Se dire que les choses qui sont arrivées devaient arriver dans des circonstances particulières.

 

- Positiver afin de libérer son énergie créative au lieu de se brimer avec l’énergie négative qui consume le cœur et le corps et peut l’entrainer dans les pires situations qui nous privent de la vie et qui peuvent nous détruire.

 

- Ne pas se culpabiliser si vous ne réussissez pas à vous en sortir seul ; Juste recourir à un spécialiste qui puisse vous aider à  découvrir dans votre inconscient la cause de votre chute.

Samia Lamine.

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 04:17
La désillusion qui fait mal.(Tunisie).

La désillusion qui fait mal.(Tunisie).

Quand j’étais élève et même plus tard, quand le professeur nous parlait des poètes romantiques au XIXème siècle. Je ne comprenais pas comment toute une génération pouvait souffrir de ce qu’on appelle « LE MAL DU SIECLE ». Je ne comprenais pas comment on pouvait être si malheureux (sentiment de solitude- mélancolie- désir de mort….) après une grande révolution qui devait changer la France et tout le système social, politique et religieux.

Aujourd’hui, ayant vécue la révolution tunisienne appelée faussement « la révolution du jasmin », je vois, je vis et sens comment on peut être malheureux après une révolution tant attendue… tant espérée…

Maintenant, que toutes les forces réactionnaires de l’univers et du pays se sont abattues sur nos rêves (jeunes et adultes) pour nous confisquer tous nos espoirs et nos attentes de la révolution tunisienne : Dignité, justice et liberté, Maintenant, je vois, je vis, je sens et je comprends comment un malaise peut s’emparer de tout un peuple qui, euphorique, a voulu créer l’histoire en irriguant la patrie du sang de ses enfants. Ce malaise qui se manifeste par des tendances suicidaires (immolation ou pendaison ou « profession de kamikaze »), la violence sous toutes ses formes, l’émigration et la harga, le passéisme ou nostalgie du passé, la tendance à l'anarchie, l'indifférence, la désespérance, peur de l’avenir, stress, malaise, retrait de la société, le sentiment de besoin et de la hogra pour les plus démunis et même dans la classe moyenne, … etc.

A l’origine, l’expression « Le mal du siècle », désignait l’état d'âme des jeunes adultes après la chute du Premier Empire en 1815. C'est une sorte de dépression nationale de personnes déchues dans leurs rêves et désorientés dans le milieu royaliste restauré.

Les écrivains de cette génération nommée romantiques constatent que leurs idéaux ne sont pas populaires auprès de la classe bourgeoise dominante. Ils se sentent nostalgiques, isolés et impuissants dans la société. lls deviennent angoissés et mélancoliques, éprouvent un sentiment de vide, d’ennui et un sentiment de désespoir devant un monde qui n'offre aucun but à leur enthousiasme.

C’est Chateaubriand qui fut le premier à avoir employé l’expression « Le mal du siècle » pour décrire le personnage de René dans « Le Génie du christianisme » et il ne s’attendait point à toute l’influence qu’elle avait eue sur toute la génération des romantiques au XIXè siècle.

«Le mal du siècle » était réservé initialement aux écrivains romantiques après 1815, a fini par désigner l'inquiétude propre à toute une génération quelle que soit son époque.

Inspirée, de cette expression, je nommerai « Le mal de la révolution » (2010-2011) ce malaise ou plutôt cette forme de dépression collective qui s’empare du peuple tunisien que je connais bien et qui remplit de plus en plus les cabinets des psys depuis 2011, c'est-à-dire depuis la révolution et notamment, depuis la déception suite aux résultats des élections de 2011.

La désillusion atteint son point culminant en 2015 et 2016 après tant d’assassinats politique qui ont affaibli la gauche, tant de sang auxquels le peuple n’est pas habitué, avec le développement du terrorisme wahabites manipulés par beaucoup de services secrets internationaux et même des partis politiques de l’intérieur du pays et de la contrebande mafieuse et avec l’échec du « vote utile » qui a achevé l’espoir de la majorité des libéraux ou du peuple apolitique qui a cru aux promesses de la campagne de leurs élus.

La désillusion, après l’euphorie des débuts de la révolution qui a créé les espoirs, tue. Mais le remède est entre la main des politiciens (qui gouvernent ou dans l’opposition) et non chez les psys. Mais, un charlatan peut-il guérir des malades ?

Je pense que les malades doivent se prendre en charge et prendre conscience des conditions qui les ont enfoncées dans les grisailles de l’âme… Renaitre à l’histoire est la condition sine qua none de la guérison.

Samia Lamine (17- 03/ 2016)

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 02:42

Cet article est reposté depuis MAJAZ- مجاز.

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 12:33
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة
Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu'on vive. (Mahmoud Darwich)- محمود درويش)على هذه الارض ما يستحق الحياة

« Sur cette  terre, il y a ce qui vaille qu’on vive »

على هذه الارض ما يستحق الحياة" 

 “On this land, there's  what is worth living”

(Mahmoud Darwich- né le 13 mars 1942 à Al Birwa- Palestine).

«Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu’on vive».

Ce vers tant scandé par les jeunes peut être considéré comme le plus précieux des conseils qu’ait pu leur léguer Darwich: C’est un hymne à la vie…C’est un hymne patriotique. C’est un hymne à la résistance...
Ce vers, c'est la meilleure arme contre la tendance suicidaire qui se développe chez nos jeunes et moins jeunes, après la révolution, tant ils ont été envahis par le désespoir à force de voir leurs rêves confisqués par les vieux réactionnaires. C’est la meilleure arme pour lutter contre la culture de la mort qui s’abat sur notre orient et que prêchent les terroristes… C’est la meilleure arme pour combattre le terrorisme.
Ce vers devrait être inscrit dans toutes les écoles et dans toutes les rues.
Et tout le poème "SUR CETTE TERRE" devrait devenir un tract à distribuer, comme le poème d’Eluard « LIBERTE » devenu un tract lancé par les avions dans toute la France incitant à la résistance pendant l’occupation allemande.
Il devrait être distribué dans tout le pays… dans tous les pays arabes… dans tous les pays du monde... Il devrait être distribué où que l'injustice, les inégalités, la tyrannie, la colonisation, le terrorisme tue le désir de vivre.... où que la culture du désespoir, de la mort et du suicide tue "La volonté de vivre" chez l'homme.
« Sur cette terre, il y a ce qui vaille qu’on vive » a été écrit par Darwich avant son rendez vous avec la mort. Et, il y énumère toutes les beautés qui existent sur la terre. Il nous appelle à les voir quand on ne voit plus que le noir devant le chaos qui règne dans ce monde quand on sombre et qu’on ne croit plus à rien... Quand on ne croit plus en rien, on lit ce poème et entre les mots et grâce aux mots et par le pouvoir des mots magiques dans ce poème, on trouve un sens à la vie.
Et… alors, on peut renaitre à la vie, à l’amour, à la beauté de l’univers et à la terre ! La terre : notre source, notre origine, notre point de départ et notre point d’arrivée.
Notre dame, la terre peut s’appeler Palestine ou Irak ou Syrie… Elle peut s’appeler Somalie ou Mali ou Libye ou encore Tunisie…

En fait son nom est LIBERTE… Son nom est VIE.

 

SAMIA LAMINE (13/03/ 2016)

NB: La traduction en français de la totalité du poème de Mahmoud DARWICH "SUR CETTE TERRE...." sera publiée ultérieurement dans un prochain post sur mon blog.

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 12:29

Cet article est reposté depuis MAJAZ- مجاز.

Présentation

  • : Le blog de SAMIA LAMINE
  • Le blog de SAMIA LAMINE
  • : Mon blog est un miroir... Un reflet de toi, lui, moi… Vous y trouverez mes articles en réaction aux événements de l’actualité… Ma poésie… Des poèmes et chansons traduits de l’arabe… Mes chansons et poèmes célèbres préférés… De l’humour pour rire… mais aussi pour réfléchir... BIENVENUE OU QUE VOUS SOYEZ.
  • Contact

Visiteurs du blog depuis sa création:

168 968 (Dernière mise à jour:18/ 07/ 2016.)

Recherche

Mon recueil : Dabka jusqu'à l'aube. (Poésie)